19 octobre 2019
Critiques

Suicide Squad : Flamboyant

Nombreux sont ceux qui brûlaient d'impatience face à la promesse de "Suicide Squad" : Un film machiavéliquement brillant ! Peut-être aussi pour enfin découvrir le Joker rebooté à la sauce 2016. Que dire donc d'une oeuvre qui porte sur ses épaules les espoirs de tout un public assoiffé de super héros et de vilains dantesques au cinéma ?

Je vais commencer par évoquer les défauts bien minimes qui jettent une ombre à peine perceptible sur la réussite qu'est le long-métrage de David Ayer, à commencer par une B.O excellente, mais qui ressemble parfois à s'y méprendre à du fan service musical, comme un adolescent découvrant un juke box. On peut également déplorer une exposition assez longue en début de film pour nous présenter les personnages avant que l'action débute, nous enlevant tout élément de surprise et qui ampute le développement des personnages pour les résumer à une back story expéditive, et ce juste pour que le spectateur lambda comprenne:  Qui est qui et a quel pouvoir ? Mais tenez-vous bien parce qu'une fois l'intrigue sur les rails, on a pas le temps de s'ennuyer !

L'action suit nos personnages principaux de anti-héros méta-humains, particulièrement Deadshot (joué par un Will Smith pas du tout has-been) et une Harley Quinn explosive et débridée jouée par Margot Robbie, dont la performance marquera à coup sûr les esprits ! L'intrigue bien que simpliste suffit amplement à réunir nos protagonistes dans un but commun, et le Joker rebaptisé Mr. J reste en dehors comme un personnage secondaire par l'importance et principal par le charisme et la fougue (on aurait d'ailleurs préféré voir un film complet sur lui et Harley Quinn). Ce joker est bien différent de son regretté prédécesseur et paraîtra ridicule pour beaucoup au premier abord, mais une fois sa différence assimilée, son aspect plus animal, moins tortionnaire psychologique que bête fauve et prête à tout, l'évidence s'impose : Jared Leto est bon dans ce rôle.

Les scènes d'action sont fun et divertissantes, l'humour touche au but et à la fin du film, on en redemande ! Alors on va probablement entendre jaser dans les forums pour fan de comics sur le non respect de tel ou tel obscur élément inconnu du grand public, mais autant être honnêtes, "Suicide Squad" tape fort ! Il est flamboyant, flashy et too much, on sent le désir des auteurs d'en mettre plein les yeux et de régaler les spectateurs, du coup ils en font parfois trop, mais c'était pile ce qu'il nous fallait après la déprime existentielle contagieuse de Superman ! Et ne me dites pas que la scène d'amour où Harley se livre totalement au Joker n'était pas magnifique ! Seule ombre au tableau, cette scène post-générique qui ne présage rien de bon pour la suite...
Auteur :Chris Carlin
Tous nos contenus sur "Suicide Squad" Toutes les critiques de "Chris Carlin"

ça peut vous interesser

Joker : Plaisanterie de courte durée

Rédaction

Joker : Ceci n’est pas un film de super-héros

Rédaction

Gemini Man : Mr. & Mr. Smith

Rédaction