Critiques

Tendre et saignant : Cuisson parfaite !

Par Jérémy Joly

D'abord acteur, Christopher Thompson fait ses premières armes en tant que scénariste en collaborant avec sa mère, Danièle Thompson. Par la suite, il co-écrit avec Thierry Klifa. En 2010, il passe pour la première fois derrière la caméra en réalisant "Bus Palladium" (qui racontait l'histoire de cinq amis qui formaient un groupe de rock).

Il aura fallu un peu plus d'une dizaine d'années avant que Christopher Thompson ne revienne au cinéma avec un second long-métrage. Il 'agit de "Tendre et saignant", une comédie romantique réunissant Géraldine Pailhas et Arnaud Ducret, avec comme toile de fond une boucherie. Le film reçoit le label de la sélection officielle du Festival d'Alpe d'Huez en 2021.

Une rencontre étonnante

"Tendre et saignant", c'est l'histoire de Charly Fleury, une rédactrice en chef d'un célèbre magazine de mode, qui hérite d'une boucherie après la mort de son père. N'étant pas intéressée par l'idée de perpétuer la tradition familiale, elle décide de vendre le commerce. Mais Martial, l'ancien commis de son père, ne l'entend pas de cette oreille. Il arrive à convaincre Charly de maintenir la boucherie ouverte pour la récupérer par la suite.

La force du film est cette rencontre inattendue et originale entre Géraldine Pailhas et Arnaud Ducret. Ils forment à l'écran un duo éclatant et un couple attachant. D'un côté, Géraldine Pailhas interprète une femme forte et libre, qui consacre sa vie à son travail, un milieu hypocrite. De l'autre, Arnaud Ducret est un boucher passionné par son métier. Tout les oppose et pourtant, après des disputes, des mensonges et des réconciliations, ils vont s'unir.

Ils sont accompagnés par une belle liste de seconds rôles comme Alison Wheeler, Stéphane De Groodt, Antoine Gouy ou encore Anne Le Ny. N'oublions pas également le merveilleux Jean-François Stévenin, qui campe un de ses derniers personnages, celui d'un père tendre et touchant, malgré ses quelques maladresses.

Tendre-et-saignant2
Géraldine Pailhas et Arnaud Ducret dans le film "Tendre et saignant" - Copyright Pixelle
Un film riche en thèmes

Au-delà de cette histoire d'un amour naissant, le film aborde de nombreux thèmes. Tout d'abord, il y a le deuil et le fait d'hériter d'un commerce familial qu'il faut perpétuer. Par le biais de cette boucherie qui est au centre de l'histoire, "Tendre et saignant" évoque un sujet d'actualité : notre consommation de viande. Il n'oublie pas de pointer du doigt la viande traitée aux hormones et met en avant la façon de la produire correctement. A l'heure où le véganisme est à la mode, il est ambitieux d'aborder ce sujet au cinéma. Enfin, le long-métrage évoque l'importance des réseaux sociaux dans notre société qui peuvent aussi bien accélérer une carrière que de la détruire suite à une polémique.

Christopher Thompson et le co-scénariste Fabrice Roger-Lacan ont réussi à retranscrire parfaitement l'univers de la boucherie à l'écran. Ils ont par exemple intégré le « louchebem », argot qui permet aux bouchers de parler sans se faire comprendre des clients. Ce milieu est essentiellement dominé par les hommes et c'est une bonne idée d'avoir fait évoluer un personnage féminin dans cet univers.

Visuellement beau

Le film présente des qualités esthétiques, qui sont trop souvent absentes dans la comédie en France. "Tendre et saignant" est ainsi beau à regarder. La réalisation de Christopher Thompson est soignée. Il y a, par exemple, cette scène savoureusement drôle, celle d'une dispute entre Charly et Martial. Ils doivent traverser un trottoir verglacé pour se lancer des piques. Le décor principal qu'est la boucherie, est sublime. De plus, les gros plans sur les produits sont appétissants.

"Tendre et saignant" est une comédie romantique réussie. Un genre difficile à renouveler tant il a été de nombreuses fois exploité. Géraldine Pailhas et Arnaud Ducret forment un couple qui ne vous laissera pas insensible. Le choix de les faire évoluer dans une boucherie est une idée étonnamment remarquable.



Tous nos contenus sur "Tendre et saignant" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Champagne ! : Un goût de déjà bu

Rédaction

C’est magnifique ! : Un conte moderne

Rédaction

Hommes au bord de la crise de nerfs : Drôle de thérapie

Rédaction