Critiques

Thalasso de Guillaume Nicloux : La critique

La critique du film Thalasso

Par Christophe Colpaert


Mais quelle mouche a donc piqué Guillaume Nicloux en réalisant "Thalasso" ? Dire, qu'en d'autres temps, on a fustigé pour ne pas dire incendié des Michel Caputo, Bernard Launois et autre Jean Pierre Mocky pour avoir fait mieux que ça ! Les vieux bouges, ou les moins âgés, qui sortent du cinéma après avoir vu "Thalasso" en se flattant l'égo, et en se disant ô combien ce film est drôle et intelligent, ont leurs cervelles qui ont fondu pendant la canicule ! Cela n'est pas possible autrement !

L'impression qui demeure finalement face à "Thalasso" est d'avoir assisté à un bien triste spectacle, une sorte de mélange imbuvable qui aurait mixé la défunte émission Striptease avec le "Twin Peaks" de David Lynch. Entendons-nous bien : il n'est pas question ici de remettre en cause le jeu de Gérard Depardieu ni celui de Michel Houellebecq. Toutefois, avec "Thalasso", les deux sont en mode freestyle et le résultat final est plus que désordonné et encore c'est un euphémisme. Dans le jeu de la comparaison, on finirait même par trouver les derniers films de Lelouch mieux structurés, c'est dire ! Ajoutez, pour faire bonne mesure, à cette absence criarde de scénario une musique d'ascenseur signée Julien Doré et le désastre est complet.

Plus grave encore est le terrible sentiment qui domine que d'avoir perdu le malheureux Guillaume Nicloux. Pourtant, à ses débuts, un très bon réalisateur pour qui se souvient de films tels que "Une Affaire Privée", "Cette femme-là", "La Clef" et "La Religieuse". Mais, en la circonstance, Nicloux se perd dans un style excessivement élitiste et le spectateur, pantois, de se demander comment on a pu financer un tel projet, un de ceux qui participe à l'enterrement d'un cinéma français dont les entrées sont en chute libre depuis plusieurs mois...

Tous nos contenus sur "Thalasso" Toutes les critiques de "Christophe Colpaert"

ça peut vous interesser

Les aventures d’Astérix et Obélix au cinéma

Rédaction

Buffet froid : Le chef d’oeuvre de Bertrand Blier

Rédaction

Concours Noël 2019 : Rendez-vous à Badenberg

Rédaction