6 décembre 2021
Archives Critiques

The Pledge : Classicisme réconfortant

"The Pledge" est la troisième réalisation du comédien Sean Penn, une personnalité du cinéma désormais très attendue, même si "Crossing Guard", réalisé en 1995, avait laissé une impression mitigée. Il parvient à faire beaucoup mieux avec ce film dont l'un des principaux intérêts réside dans la performance de Nicholson. Ce dernier est impérial dans ce rôle délicat où il a le bon goût de se laisser guider par le personnage ambigu qu'il incarne plutôt que de sacrifier à ses éternels mais savoureux tics qui lui font phagocyter ses prestations. Ainsi, la réussite du film de Penn est à la hauteur du sacrifice consenti par Nicholson qui n'a plus rien à prouver, mais qui s'investit comme jamais dans la quête de Jerry Black.

Non content de demeurer derrière la caméra, le cinéaste Sean Penn peuple son œuvre d'une foule de personnages interprétés par des comédiens chevronnés. N'est-il pas celui qui a réussi le tour de force de redonner ses lettres de noblesse à Charles Bronson dans "The Indian Runner" ? Sam Shepard, Helen Mirren, Mickey Rourke (pathétique et criant de vérité en père ravagé par la douleur), Harry Dean Stanton et Benicio Del Toro complètent la distribution d'un film qui démontre, plus que jamais, l'extraordinaire vitalité du cinéma américain lorsqu'il parvient à s'extirper des stéréotypes imposés par les grands studios de production.  

Les personnages sont d'une palpable densité. Sean Penn, simplement en leur donnant un hobby (la pêche), parvient à ce qu'ils acquièrent par la même occasion de la consistance. Sa mise en scène est d'une grande limpidité qui s'adresse à un public adulte ou, plus simplement, véritablement amateur de cinéma. A ce titre, notamment, et à un moment, où, certains metteurs en scène confondent vitesse et mouvement, abrutissement par l'image et sens du montage, le classicisme développé dans "The Pledge" est à la fois réconfortant et singulièrement efficace.  

Auteur :Christophe Dordain
Tous nos contenus sur "The Pledge" Toutes les critiques de "Christophe Dordain"

ça peut vous interesser

La Méthode Williams : Trop douce ?

Christophe Dordain

Matrix ressuscité le 15 décembre !

Rédaction

La Quatrième Dimension : Les héros sont endormis

Rédaction