16 octobre 2021
Archives Critiques

The Pledge : Pas accompli

Longtemps mauvais garçon du cinéma Sean Penn s'est assagi depuis ses premières aventures cinématographiques et après avoir interprété quelques rôles mémorables s'est lancé à son tour dans l'aventure de la réalisation sur les traces de John Cassavetes pour lequel il ne cache pas son admiration. "Indian Runner" puis "Crossing Guard" lui avaient permis de s'affirmer comme un élève assez doué. Avec "The Pledge", il franchit un pas de plus vers une reconnaissance de plus en plus méritée. Penn n'est pas un adepte du grand spectacle et ça se voit.

Son film, derrière Jack Nicholson (toujours excellent mais ici mémorable en vieux flic obsédé par sa quête) prend son temps. Loin des super héros dont nous inondent ses compatriotes, il s'intéresse à l'autre Amérique, celle des gens ordinaires avec leurs courages et leurs lâchetés. Court-circuitant le schéma d'enquête traditionnelle, le réalisateur préfère s'attarder sur les raisons qui poussent son personnage à continuer. Des raisons qu'ils trouvent dans les yeux d'une grand-mère, le rire d'une petite fille ou la peur de vieillir soudain lorsque tout s'arrête.

Tout cela est lent, calme et posé, comme pour mieux apprécier le jeu des acteurs auxquels Penn à offert les seconds rôles de ce film. Le rythme du film et les personnages que le cinéaste prend le temps d'installer compensent les quelques petits défauts de ce troisième film. Malgré tout, manque à "The Pledge" une ambiance comme Sean Penn avait su en insuffler une à "Crossing Guard".

Auteur :Guillaume Branquart
Tous nos contenus sur "The Pledge" Toutes les critiques de "Guillaume Branquart"

ça peut vous interesser

La Quatrième Dimension : Les héros sont endormis

Christophe Dordain

Les Aventuriers des Salles Obscures : 02 octobre 2021

Rédaction

Flag Day : Drapeau en berne

Rédaction