Archives Critiques

The Secret : Un pétard mouillé

Une petite ville des Etats-Unis, une population hétéroclite et une pléiade de disparitions étranges, voici le menu de départ du nouveau film du réalisateur de "Martyrs", Pascal Laugier, qui tente l'aventure américaine pour la première fois avec "The Secret", thriller horrifique qui ambitionne de révolutionner le film à twist et qui, s'il ne se dépare pas d'une vraie ambiance et d'un casting plutôt bien senti, finit malgré tout par se perdre dans les méandres d'un rythme lancinant et d'une morale douteuse.

Si le film laisse en bouche un goût amer, c'est qu'on en attendait beaucoup et que les promesses qu'il a suscitées ne sont que partiellement tenues. Pascal Laugier, c'est incontestable a un véritable talent pour créer une ambiance, une tension, mais son scénario s'étire en longueur et une justification assez abjecte en guise d'épilogue confère à l'ensemble un sentiment de malaise qui prédomine largement. Et donc, la morale contestable du récit achève de nous plonger dans un abîme de perplexité. Mais si elle a le mérite de ne pas être un point de vue imposé au spectateur qui reste libre de se faire sa propre interprétation, elle fait s'interroger sur le sous-discours développé par l'auteur.

Par ailleurs, savoir créer une atmosphère c'est bien, mais il est aussi nécessaire de créer des connexions avec les personnages, ne serait-ce que des bribes d'empathie qui permettraient d'être ému ou touché lorsqu'il arrive quelque chose aux protagonistes. Hors là, l'émotion n'affleure jamais, la peur de ce qui pourrait leur arriver ne nous prend jamais aux tripes. On ne sursaute pas, on ne se retrouve pas les ongles plantés dans son fauteuil, on continue juste désespérément de chercher une échappatoire aux idées véhiculées.

De thriller horrifique "The Secret" n'a que l'appellation, car peu de choses dans le film se rapprochent en fin de compte des gênes du genre.Tout n'est pas à jeter fort heureusement, mais il est difficile de ne pas émettre de réserves aussi sur les bonnes idées du film, car même les pistes vraiment intéressantes du scénario ne sont pas creusées. Et le fameux twist renversant intervient très tôt dans l'intrigue, bousculant ainsi les habitudes du spectateur (ce qui est une bonne chose en soi), mais tout ce qui suit épouse un rythme peu emballant, voire lent qui n'aide pas à maintenir notre attention. Pourtant Jessica Biel est plus que convaincante dans un rôle complexe où elle peut exposer plusieurs facettes de son talent, qu'elle utilise à bien meilleur escient ici que dans plusieurs autres de ses apparitions. 

Peinture réussie du kaléidoscope d'une communauté à l'instar d'un "Twin Peaks", réalisation efficace et de qualité, apparitions savoureuses (William B.Davis, l'homme à la cigarette de "The X-Files", Stephen McHattie…) les atouts ne manquaient pourtant pas pour faire de "The Secret" un excellent film de genre. Mais pour n'avoir pas su gérer les moments forts et audacieux de son scénario, Pascal Laugier pêche par maladresse et on se retrouve au final avec un pétard mouillé.
Auteur :Fred Teper
Tous nos contenus sur "The Secret" Toutes les critiques de "Fred Teper"