Critiques

The Voices : Décevant

Alors comme ça, Marjane Satrapi décide, après avoir brillamment franchi le pont reliant la bande dessinée du cinéma, d'aller outre-atlantique, eldorado présumé de tous réalisateurs européens, pour y réaliser "The Voices" (distribué par Le Pacte), un film mi-horrifique mi-comique.

Sur une histoire finalement convenue, celle d'un type bien barré, le très bon Ryan Reynolds, qui entend des voix... d'animaux et qui, par un effet papillon attendu va tuer de façon accidentelle plusieurs de ses amies, la cinéaste franco-iranienne retrouve des thèmes qu'elle affectionne comme la « réalité » du fantasme et le « fantasme » de la réalité.

Ne sachant que très rarement équilibrer son œuvre entre gore du plus bel effet et comédie existentielle rarement drôle, la créatrice du génial "Persépolis" déçoit dans ce qui apparaît au final plus comme une blague salace d'étudiant plutôt que comme une excellente comédie gore à la "Re-animator".

Au final avec "The Voices", la déception d'être passé à côté d'un excellent film de genre s'impose face au pitch original qui laissait pourtant entrevoir un modèle de comédie horrifique.

Auteur :Fabrice Simon
Tous nos contenus sur "The Voices" Toutes les critiques de "Fabrice Simon"

ça peut vous interesser

Adam à travers le temps : Ryan Reynolds passe à travers

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : 12 mars 2022

Rédaction

Les Meilleures : Stories of my life

Rédaction