30 juillet 2021
Critiques

Thor : Ragnarok : La routine du divertissement

Aaah Marvel... Je t'aime, un peu, beaucoup, à la folie, passionnément, pas du tout ! Je t'aime, un peu, beaucoup, à la folie, passionnément, pas du tout ! Je t'aime, un peu ! Et ce sera donc un « je t'aime un peu » pour "Thor Ragnarok".

Réalisé par Taika Waititi, à qui l'on doit l'excellent "Vampires en toute intimité", le nouveau Marvel a complètement compris la formule et nous la ressert sans trop de nouveautés. Le résultat est donc très prévisible mais garde également ses qualités. La dose d'humour est très fréquente quitte à jouer sur la dramaturgie et l'épique. (Quand Thor fait un discourt prenant et efficace, il faut qu'il se prenne un ballon dans la tête ; Quand Hulk va tout casser, et que moi spectateur je m'apprête à saliver, il se mange un pont).

La sensation qu'il n'y a aucun enjeu est encore présente. On sait que tout le monde va s'en sortir à la fin malgré le spectacle et les tentatives pour nous charmer visuellement. Parce que oui ! Le film est beau dans la recherche de son univers. Même si, techniquement, on sent quelques lacunes. Des fonds verts vraiment moches, des décors vides par moment et des CGI pas toujours convaincantes. On salue tout de même le travail de cohérence avec le Marvel Cinematique Universe. Les références sont nombreuses mais jamais en trop.

La réalisation est au top. L'action est lisible et certains plans sont recherchés dans leur composition. Le travail des couleurs se rapproche grandement des "Gardiens de la galaxie" sans doute pour créer une cohérence entre les space opera du MCU.

En soi, la promesse est tenue. Vous avez exactement ce pour quoi vous venez : un bon divertissement.
Auteur :Arnaud Couture
Tous nos contenus sur "Thor : Ragnarok" Toutes les critiques de "Arnaud Couture"

ça peut vous interesser

Black Widow : Spin-off réussi pour Scarlett Johansson

Rédaction

Black Widow : Une petite réunion de famille

Rédaction

Cruella : Un retour audacieux et déjanté aux origines du mal

Rédaction