29 juillet 2021
Critiques

Tom et Jerry : Des aventures de luxe

Par François Bour

 
Après de très nombreux épisodes courts, "Tom et Jerry" arrivent sur grand écran pour des aventures fidèles à leurs personnalités. Dans ce film, il y a tous les qualités d’un film d’animation et tous les défauts d’une comédie bas de gamme. 

Depuis la création des deux personnages imaginés par William Hanna et Joseph Barbera en 1940, il s’agit du deuxième long métrage. Pour cette version 2021, le réalisateur Tim Story a réalisé un film hybride. "Tom et Jerry" mêle animation traditionnelle et prises de vues réelles : « On a souhaité sortir notre duo iconique du cadre habituel d'une maison pour le placer dans un hôtel somptueux et en présence d'êtres humains en chair et en os », confiait Tim Story. Le cinéaste américain connu pour ses comédies d’action ("Les Quatre Fantastiques", "Shaft") a bien su retranscrire l’action dans la partie cartoon du long métrages. Le jeu du chat et de la souris est le véritable point fort de ce film. Tom et Jerry sont au top de leur forme. Exit les pièces exiguës de la plupart de leurs épisodes, place à un palace et aux rues de New York. Un terrain de jeu idéal pour les deux héros.

Nul doute que le jeune public se réjouira des différentes situations comiques et "cartoonesque" de "Tom et Jerry". Il faut bien admettre que c’est un film qui s’adresse avant tout à un jeune public. Pour son aspect cartoon, la comédie et l’action sont au rendez-vous. L’incrustation des personnages dans des prises de vues réelles est une vraie réussite. Une fois encore, il faut souligner le choix judicieux d’élargir le terrain de jeu de Tom et de sa meilleure ennemie Jerry.

critique-tom-jerry1
Chloë Grace Moretz - Copyright Warner Bros. France

Si le choix de l’animation était judicieux, ceux du scénario et du casting le sont beaucoup moins. "Tom et Jerry" a un récit qui ne dépasse pas l’ambition d’un épisode court traditionnel. C’est à dire enchainer les situations entre les deux héros. Les péripéties et les protagonistes autour des héros ne sont que des accessoires « utilisés » par le duo. Il suffit de mentionner la performance catastrophique de Chloë Grace Moretz et celle, à peine meilleure de Michael Peña.

L’actrice offre une prestation à la limite du ridicule. Ni drôle, ni émouvante, elle semble spectatrice de son propre personnage. Indéniablement, l’américaine n’est pas à l’aise dans la comédie. Pour Michael Pena, l’acteur est proche du registre qu’il explore dans "Ant-Man". C’est ce qui lui permet de sauver les meubles malgré un rôle peu élaboré. Car il faut aussi reconnaitre que l’écriture des personnages secondaires a été bâclée. Même s’ils ne sont que des accessoires à un récit centré sur Tom et Jerry, ils méritaient mieux.

"Tom et Jerry" a donc tout d’un bon film d’animation et réussi presque son pari de la transposition dans le monde réel. Pour un long métrage, cette aventure manque de qualités dans son récit et son casting. En revanche, si ce film est considéré comme un épisode de luxe des aventures télévisuelles de Tom et Jerry, alors il y a là un jeu du chat et de la souris vraiment réussi.  

ça peut vous interesser

Ice Road : Un itinéraire bis

Rédaction

Jolt : Il ne faut pas se fier aux apparences

Rédaction

Bloody Milkshake : L’action sans saveur

Rédaction