27 juillet 2021
Critiques

Tu ne tueras point : Quel bel hommage à un pacifiste !

Mel Gibson traite ici des thèmes qu'il maîtrise déjà bien avec "Tu ne tueras point" : conflits familiaux, relations amoureuses et foi. De plus, Andrew Garfield incarne parfaitement ce rôle, transmettant avec subtilité l'image d'un homme convaincu, sans tomber dans la caricature. On rit, on aime, et on pleure un peu aussi. Cependant, je ne pourrais parler de ce film en m'intéressant uniquement à l'aspect artistique, tout simplement parce que je ne m'en suis pas trouvée subjuguée. Les images sont propres, les couleurs sont belles, certes, mais rien de transcendant de ce côté là. Ce qui est marquant, c'est l'horreur de la guerre. Même si "Tu ne tueras point" n'apporte rien au genre, la violence et la vérité cruelle du champ de bataille restent cauchemardesque.

Toutefois, c'est surtout le récit qui mène à la réflexion. "Tu ne tueras point" relate l'histoire vraie de Desmond Ross, un jeune homme né et élevé en Virginie. Du fait de son vécu, de son enfance et de son éducation, il a juré de ne plus toucher d'arme, de ne plus user de violence. Alors, quand la guerre arrive, comme tout jeune homme de son âge, il veut servir son pays, mais en tant que médecin, sans porter d'arme, incapable de se défendre ou de riposter face à l'ennemi japonais. Contre la pensée dominante de son époque, la morale de Desmond est toutefois arrivée trop tôt. Longtemps brimé par ses camarades, traité de lâche avant même d'avoir pu faire ses preuves, il est évident que la foi de Desmond a été mise à l'épreuve. Malgré tout, elle semble inébranlable et pas un seul instant il ne reviendra sur ses décisions alors même qu'on ne lui laisse pas le choix. Ainsi, sa foi est durement éprouvée mais il sort de la guerre renforcé dans ses convictions.

 "Tu ne tueras point" est indubitablement bien construit. Longtemps, il a été question de centrer le récit sur le champ de bataille de Hacksaw Ridge mais il commence finalement à l'enfance de Desmond, afin d'expliquer les croyances et les certitudes de notre courageux protagoniste. Ainsi, on est plus facilement attaché à ce personnage et le danger de sa situation nous apparaît plus clairement; même sans partager les certitudes de Desmond, on les comprend et on les respecte. Longtemps, Desmond Doss a refusé que son histoire soit portée à l'écran, considérant qu'il n'était pas un héros, contrairement à ceux qui étaient morts au combat. Même s'il s'était volontairement effacé, il a toutefois accepté, bien plus tard, de léguer son histoire à la postérité. La mise en lumière de ce héros est donc un hommage réussi. Même si quelques libertés ont été prises par rapport à son enfance, ses exploits sont rigoureusement respectés et on ne peut qu'admirer le courage et la dévotion de Desmond Doss, tant à son Dieu qu'à sa patrie.

Auteure :Alix Livory Boillot
Tous nos contenus sur "Tu ne tueras point" Toutes les critiques de "Alix Livory Boillot"

ça peut vous interesser

Hitman & Bodyguard 2 : Une comédie d’action sans intérêt

Rédaction

Un homme en colère : Sans popcorn c’est rageant

Rédaction

Antebellum : Des Bluray à gagner !

Rédaction