24 janvier 2022
Critiques

Un Homme Idéal : Excellente surprise !

Deuxième long métrage pour le réalisateur français. Après "Captifs", film d'horreur, il tente le thriller avec "Un Homme Idéal". Thème : plagiat, fraude. ll dresse le portrait d'un jeune mec caressant le rêve de devenir un écrivain publié. Cependant, un « très léger et insignifiant » détail lui barre la route vers la gloire et la reconnaissance : il n'a pas le talent requis. L'écrivain ne sait pas écrire et son désespoir va l'emmener loin dans l'illégalité et le crime.

Dans le costume dudit écrivain, on retrouve Pierre Niney ("Yves Saint Laurent"). Ce jeune interprète d'exception se glisse cette fois dans la peau de Mathieu Vasseur, personnage complexe à la fois détestable et émouvant. Détestable : au départ flippé, Mathieu finit par exceller dans l'art de la manipulation jusqu'à devenir un parfait (ou presque) criminel. Emouvant : on ne peut s'empêcher d'avoir de la pitié et de l'empathie pour lui. Rêveur et fou amoureux (sa compagne à l'écran, Ana Girardot), ce névrosé sympathique va perdre le contrôle de la situation. Avec un peu d'humanité, on se surprend à souhaiter qu'il se sorte de ce merdier.

Bien que blindé d'incohérences, "Un Homme Idéal" apporte satisfaction à la sortie du ciné. Il se respecte en tant que thriller, procurant stress et incertitudes. Et, mené, par le charismatique Pierre Niney, à qui sied parfaitement le rôle du gars maladroit et peu sûr de lui, le film avait peu de risques de faire un flop. Même si le manque d'originalité du scénario (ressemblance frappante avec  "The Words") et la présence trop effacée des rôles secondaires (personnages survolés et méconnus) aurait pu lui être fatal.

Amis cinéphiles, tous genres confondus, l'homme idéal (ou non) vous attend en salle ce mercredi 18 mars et saura vous divertir !

Auteure :Céline MaréchalTous nos contenus sur "Un Homme Idéal" Toutes les critiques de "Céline Maréchal"

ça peut vous interesser

Boîte Noire : Concours Bluray

Rédaction

Boîte Noire en Bluray

Rédaction

Amants : Où est l’amour ?

Rédaction