23 octobre 2019
Critiques

Un jour de pluie à New York : Celebrity chez les Millenials

La critique du film Un Jour De Pluie A New York

Par Victor Van De Kadsye

On pensait ne jamais le voir sur nos écrans : "Un jour de pluie à New York", de Woody Allen (dont la distribution fût stoppée suite à ses accusations revenues lorsque la campagne #MeToo) se dévoile enfin sur nos écrans. Controversé, cette comédie de mœurs emmène Timothée Chalamet et Elle Fanning au sein de Manhattan. Peinture moderne des affres de la célébrité, cette flânerie pluvieuse rate son tir par ses histoires quelques peu insignifiantes.

Gatsby et Ashleigh forment un jeune couple peu orthodoxe dans leur université. Ils se sont rencontrés par le biais de leurs parents aisés. L'un est un joueur invétéré de poker ne sachant pas ce qu'il souhaite faire de sa vie et l'autre est une apprentie journaliste naïve. Par l'écriture très marquée inscrite chez ce duo, Allen va les placer comme spectateurs d'événements survenant soudainement à leur figure. La conception d'une interview pour Elle Fanning devient un parcours du combattant dans le monde du show-business tandis que Chalamet déambule dans les rues nostalgiques, n'ayant rien à envier à l'époque de "Wonder Wheel". Hélas, dans tout ça, il n'y a rien de très intéressant à en tirer.

critique-film-woody-allen-un-jour-depluie-a-new-york-2
Timothée Chalamet et Elle Fanning.

C'est un Woody Allen en petite forme que l'on retrouve ici. Dénué d'émotions fortes et de drames, on s'ennuie poliment devant ces déambulations vus et revus. Au moins, on découvre que Timothée Chalamet est un excellent avatar Allenien. On y retrouve ses mêmes tics, ses amours pour le jazz et la nostalgie de New York. Au service d'un scénario n'allant nulle part, reprenant bêtement ce qu'avait déjà entrepris le réalisateur dans le déjà superficiel "Celebrity". Elle Fanning, quant à elle, actrice peu chanceuse compte tenu de l'infect rôle qui lui est attribué, elle joue constamment la naïveté dopée au sucre en découvrant l'envers du décor au cinéma après plusieurs rencontres entre un cinéaste déprimé, un scénariste cocu et un acteur célèbre libidineux.

On sauvera la photographie de Vittorio Storaro, qui sublime les rues new-yorkaises et ses lieux par des jeux de lumières saisissants, mais on espère surtout revoir Woody Allen plus féroce et dramatique que jamais pour ses prochaines histoires. "Un jour de pluie à New York" ne paraît au final qu'un instant récréatif avec les comédiens du moment.

Tous nos contenus sur "Un jour de pluie à New York"
Toutes les critiques de "Victor Van De Kadsye"

ça peut vous interesser

Les Aventuriers des Salles Obscures : 28 Septembre 2019

Rédaction

Bacurau : Une satire Carpenterienne

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : 21 Septembre 2019

Rédaction