Critiques

Undercover – Une histoire vraie : et édifiante !

La critique du film Undercover

Par Fabrice Simon


Sorti le 02 janvier sur les écran français, "Undercover – Une histoire vraie" est le premier travail hollywoodien du cinéaste Yann Demange dont l’excellent "'71" fit sensation il y a peu.

A partir d'une histoire extraordinaire, vécue par un adolescent de 15 ans (tour à tour dealer, indic du F.B.I., père de famille et taulard), le réalisateur français signe une œuvre particulièrement intéressante, tout autant policière que politique, sociale et polémique.

Situé dans les années 80 (objet d'une reconstitution réussie), ce long-métrage est difficilement classable tant il mélange les genres avec élégance, sans que jamais l'incongruité d'un tel procédé ne semble perturbant.

Commencé tel un drame familial (où le triangle père-fils-fille explose littéralement), poursuivi par un parcours initiatique d'une adolescence alambiquée, "Undercover – Une histoire vraie" devient un thriller des plus classiques avant de s'achever en film carcéral.

Bref, un brassage significatif d'une vie (tout en montagne russe) vécue par un jeune homme dont les rêves de gloire et d'argent facile vont se heurter à la dure réalité de la vie quotidienne.

Sociétal et politique, le film de Demange tient surtout en haleine grâce à un excellent scénario que parvient à transposer parfaitement un réalisateur décidément doué, mais également grâce à un duo d'acteurs remarquables.

Outre Matthew McConaughey, devenu l'un des meilleurs comédiens de sa génération, ce long-métrage doit également beaucoup au jeune Richie Merritt, pourtant un quasi-novice en terme d’œuvres cinématographiques.

Toutefois, s'il est porté par ses deux acteurs, ce long-métrage l'est tout autant par la ville de Détroit. Personnage d'importance, cette cité cinégénique, avec ses usines désaffectées, ses immeubles délabrés et sa criminalité omniprésente, semble être une ville désespérément intemporelle tant les images censées être filmées dans les années 80 donnent la troublante impression d'avoir été tournées la semaine passée.

Aspect sociétal et majeur du film, elles caractérisent à elles seules la situation économique instaurée par l'administration Reagan dans les eighties. Une situation que le pensionnaire actuel de la maison Blanche semble vouloir faire perdurer.

Mais si "Undercover – Une histoire vraie" semble également bien d'actualité, c'est qu'un discours omniprésent sur la facilité de se procurer tous types d'armes aux États-Unis inonde de façon clairvoyante cette critique d'une Amérique moderne n'ayant jamais su s'adapter aux meurtres de masse.

Œuvre sur des citoyens oubliés par le rêve américain, et désireux de s'évader de façon plus ou moins légale, le film de Yann Demange est donc la première bonne surprise de ce début d'année 2019 et l'un des films à voir en ce moment au cinéma.

ça peut vous interesser

The Front Runner : Passionnant de bout en bout

Rédaction

Nicky Larson : Une adaptation réussie

Rédaction

Rencontrez Nicky Larson !

Rédaction