13 décembre 2019
Critiques

Une Belle Equipe : Au-delà du foot

La critique du film Une Belle Equipe

Par Elisa Drieux-Vadunthun


Réalisé par Mohamed Hamidi (avec au casting Kad Merad, Alban Ivanov, Céline Sallette, Sabrina Ouazani et encore bien d’autres acteurs interprétant les footballeuses et les maris de ces grandes sportives), "Une Belle Equipe" est un film qui dépasse le simple football.

"Une Belle Equipe" évoque avant toute chose les rapports entre hommes et femmes. Confronté(e)s à une situation inhabituelle, chacun et chacune vont apprendre les uns des autres. Apprendre la difficulté de mener de front une vie de mère avec une carrière : les repas à préparer, le petit qu'il faut soigner quand il est fiévreux, la corvée des courses, les crises des tout-petits quand on passe au rayon céréales, se coucher la dernière après que tout soit rangé ...

Pour l’autre, c’est d’enfin goûter au loisir, au plaisir, à la détente, à l’adrénaline du sport qu’elles ont toujours pu regarder à la télévision mais jamais vraiment toucher du bout du pied. Ce sport trop souvent pratiqué uniquement par les hommes. Certes, leurs maris perdent, mais dans leur esprit ils sont toujours à se battre pour gagner leur place de footballeur. Jusqu’au jour où les footballeurs en question, membres du SPAC (association de football), se voient interdits de terrain suite à une bagarre après un match. Une solution ? Intégrer des femmes dans l’équipe pour finir le reste de la saison.

Bien plus que du football
Quand ni les jeunes, ni les retraités veulent ou ne peuvent venir intégrer la dite équipe, ce sont les femmes qui manifestent leur volonté de jouer au football. Une candidature qui pourrait sauver le club. Malgré l’opposition des hommes, qui trouvent ridicule de voir leurs femmes en shorts et maillots sur le terrain, les épouses vont enfin pouvoir jouer, non pas en dilettantes, mais en vraies professionnelles : leur heure de gloire a enfin sonné. Cette victoire, elles la veulent et elles n’en démordront pas.

photo-la-belle-equipe
Kad Merad et Alban Ivanov - Copyright Gaumont Distribution

Oui, le football est majeur dans le film, mais ce n’est pas pour autant qu’il soit la place centrale du scénario. Le réalisateur Mohamed Hamidi n’a pas voulu que les cinéphiles soient réticents à l’idée d’entrer dans les salles obscures pour visionner "Une Belle Equipe". Pour certains, rien que d’entendre le mot « football » cela leur procure des frissons dans le dos… Rassurez-vous, "Une Belle Equipe" ne se nomme pas "Un beau match" !

Il n’est donc pas totalement question du football. Disons que ce dernier est un sport qui réunit beaucoup de monde jusqu’à présent. Il y a toujours une équipe de football, un terrain pour y jouer, même dans les plus lointains villages de France. Mohamed Hamidi a donc voulu rassembler le plus de monde possible autour d’un thème, d’un sport éminemment populaire. Pourtant, dans le cas présent, le football n’est là que pour « accompagner » l’histoire, tant et si bien que nous pourrions, à partir des vies des personnages, créer une série à la suite du film.

Un remake de "Comme des garçons" ?
"Une Belle Equipe" n’est pas à 100% dans le football, car le film n’exploite pas tant que ça la place des femmes dans ce sport, leur combat pour entrer dans l’équipe.  C’est en cela qu’il se différencie d’un film plus récent : Comme des garçons réalisé par Julien Hallard en 2018 avec Vanessa Guide, Max Boublil et Sarah Suco. Comme des garçons est un film qui s’est inspiré d’un fait historique : la création de la première équipe féminine de football en France à Reims. Il se déroule dans les années 1968 alors qu’Une belle équipe est une histoire actuelle.

Mohamed HAMIDI est d'ailleurs revenu sur les origines de son film :  « C’était plus que compliqué de faire un film sur le football féminin alors que Comme des garçons allait se faire. J’ai donc commencé à écrire et j’ai arrêté d’écrire pour écrire un autre film qui est "Jusqu’ici tout va bien" avec Gilles Lellouche et Malik Bentalha. Quand le film était en tournage, j’avais parlé à Kad Merad qu’il y avait un tournage sur le football féminin et effectivement mon film est contemporain et mon sujet c’est des filles qui jouent contre des garçons, mais Kad Merad m’a rappelé en me disant qu’il avait appelé les gens de la compagnie Mars Distribution et ils ont dit que "Comme des garçons" est un film historique.  Ce n’est pas du tout la même histoire, c’est sur la première équipe féminine, ce n’est pas la même époque. Je me suis donc remis à écrire après et j’ai donc eu beaucoup de réticence au début à faire ce film, mais quand j’ai vu "Comme des garçons", j’étais plutôt rassuré, car effectivement même si ce sont deux films qui tournent autour du football, ce n’est vraiment pas du tout la même époque, la même problématique. On est plus chez moi dans des problématiques contemporaines que des problématiques des années 1960. »

photo-la-belle-equipe
Céline Sallette et Kad Merad - Copyright Gaumont Distribution

Les films ne sont donc pas comparables. Effectivement, ils reprennent la même thématique : le football. Tous les deux ont des femmes qui veulent défendre leur place dans le football, mais Une belle équipe nous expose bien plus qu’une histoire de match. Mohamed Hamidi nous parle des relations familiales, de couples, de l’opposition des hommes face à leurs femmes qui veulent prendre leur place. Mais ce n’est pas pour les remplacer, qu’elles font cela. Elles aiment simplement le football et elles veulent sauver l’équipe fondée par leurs maris et à laquelle tous tiennent tant.

Le film nous montre ce que les hommes ne voient pas dans les actes de leurs femmes, s’engageant dans ce sport pour des raisons qui vont bien au-delà de l’amour pour le football qui est presque une excuse finalement. Nous sommes davantage dans une découverte entre hommes et femmes qui, jusque-là, vivaient dans l’incompréhension. Aussi, la ultime est-elle la suivante : dans ce village, où tout le monde a une place attribuée, où rien n’a jamais changé véritablement jusqu’à ce match de football féminin, le désaccord et la colère qui confrontent les hommes et les femmes, seront-ils enfin apaisés ?

ça peut vous interesser

Concours Noël 2019 : Mais vous êtes fous

Rédaction

Rencontrez Une Belle Equipe à Kinepolis Lomme !

Rédaction

Chambre 212 : Le mariage, ce n’est pas pour eux

Rédaction