22 janvier 2020
Critiques

Une vie cachée : Terrence Ma…gnifique

Par Victor Van De Kadsye

La dernière fois, Terrence Malick nous avait emmené dans un voyage christique et rock'n'roll près de Austin dans "Song to Song". Conclusion à une trilogie expérimentale sur le plan technique et sentimental, il revient deux ans plus tard avec une synthèse pure et réfléchie de son cinéma. Nous sommes maintenant en Autriche, dans les années 40, pour suivre le parcours martyr d'un paysan s'opposant au Nazisme. On retrouve Terrence Malick dans sa verve historique, proche de "La Ligne Rouge", et on en sort transcendé par ce parcours christique.

Autant vous rassurer, on n’est pas là dans un préchi-précha de 3 heures. La démarche de Terrence Malick est équivalente à celle de Kanye West (oui, osons cette comparaison). Il exprime ici comment la foi peut transcender la vie d'un individu face à un groupe, d'un artiste face à lui-même. Pendant trois heures, "Une Vie Cachée" présente ce combat d'un homme, une résistance animée par sa foi. Le tout raconté comme un parcours christique (un homme aimé de son village, rejeté ensuite pour son combat), c'est pourtant un mélodrame épique époustouflant qui se présente à nous.

photo--une-vie-cachee
August Diehl et Valerie Pachner - Copyright Pandora Film Medien GmbH

On aime quand Malick filme la pureté. Il suffit d'une séquence d'amour, vue et revue depuis sa présentation à Cannes dans les médias, pour nous effondrer et comprendre la densité de ce film. Une femme, jouée par la révélation Valérie Pechner, retrouve son amant revenu d'un parcours militaire. On court l'un à vers l'autre, on se prend dans les bras en se souriant, la musique de James Newton Howard propulse les sentiments à mesure que la caméra s'approche de leurs visages en grand angle. Les choses sont aussi simples que l'amour et la croyance dans le cinéma de Terrence Malick et présentent comment une simple pureté peut transcender toute une humanité.

En plus d'éclairer la vie d'un individu pour une leçon d'histoire passionnante, Une Vie Cachée marque un retour plus accessible au grand public d'un Terrence Malick plus grandiose que jamais. L'un des films essentiels de cette année.

Tous nos contenus sur "Une vie cachée" Toutes les critiques de "Victor Van De Kadsye"

ça peut vous interesser

Selfie : Pouce vers le bas

Rédaction

Top 10 de la rédaction du Quotidien du Cinéma

Rédaction

Les Siffleurs : L’essouflement

Rédaction