21 octobre 2019
Archives Critiques

Unstoppable de Tony Scott : La critique

Un train lancé à vive allure, une ville sur la route qu'il pourrait faire exploser et un duo de conducteurs de choc. C'est la recette presque immanquable du nouveau blockbuster de Tony Scott : "Unstoppable". Un rien trop sérieux pour nous plaire. Dans "USS Alabama" des terroristes tentaient de faire basculer le monde dans la peur nucléaire, par le biais d'un sous-marin. "L'attaque du métro 123" nous montrait un brave aiguilleur aux prises avec un criminel qui prenait une rame en otage...

Le point commun de ces deux films avec "Unstoppable" ? Leur réalisateur, Tony Scott et leur star : Denzel Washington. Sauf que dans "Unstoppable"... Ce sont les Américains eux-mêmes, sans l'aide de terroristes ou super-méchants, qui lancent à toute allure un train de fret sur des rails déjà peuplés. Une mauvaise manipulation de deux crétins en surpoids, et c'est encore à Denzel de sauver, non plus le monde, mais une petite ville de l'Amérique profonde. Confortable poste / Un Denzel en bonne forme, qui a décidé de ne plus s'embêter : comme pour le "Métro 123, il est, pendant la plupart du film, assis derrière un poste de contrôle. Il forme, avec Chris Pine, petit jeune tout juste embauché, l'équipe de héros qui va tenter d'arrêter le train fou.

Contre vents et marées, contre les ordres des grands chefs qui, eux, restent bien sûr à l'abri de leurs bureaux, ou de leurs terrains de golf. Pour les aider, une femme, une aiguilleuse : Rosario Dawson, une main de fer dans un gant de velours orné de broderies.Une jolie fille, un duo jeune/vieux briscard contre le reste du monde, et un train qui va pulvériser une ville. La recette parfaite pour un cocktail explosif. Sans compter le talent de Tony Scott, qui fait montre encore une fois de sa maîtrise technique. Des trains, des hélicos, des cascades et des jolis plans, il se fait plaisir. Dommage simplement qu'il n'ait pas pensé à creuser un peu plus ses personnages, dotés d'une psychologie pour le moins simpliste.

S'il est impressionnant et pour le moins bien rythmé, "Unstoppable" n'en restera pas pour autant un des blockbusters de l'année. En cause aussi son sérieux et son manque d'humour, de fantaisie et son aspect quelque peu prévisible.

Auteure :Fadette Drouard

Tous nos contenus sur "Unstoppable" Toutes les critiques de "Fadette Drouard"

ça peut vous interesser

Terminator de James Cameron : Know Future

Rédaction

Retour sur la carrière de Tony Scott

Rédaction

Brad Pitt en astronaute dans Ad Astra

Rédaction