22 septembre 2019
Archives Critiques

Vatel : La critique du film

Homme passionné et bon, Vatel se met à l'ouvrage avec coeur mais alors qu'il confectionne des mets raffinés dans les cuisines, les intrigants retors et arrivistes de la cour complotent dans les couloirs et les jardins du château, tandis que les maîtresses se disputent la couche du roi.

Vatel y croise la route d'Anne de Montausier, convoitée depuis longtemps par le tortueux Marquis de Lauzun. Dévoué à son maître, Vatel organise des fêtes somptueuses au faste sans pareil tout en tentant de résister aux pressions de ces messieurs de la noblesse.

"Vatel", c'est Gérard Depardieu, tout à la fois majestueux général en chef d'une troupe de cuistots et de domestiques et être humain touchant écrasé par des intrigues sournoises qui le dépassent complètement. Filmé par Roland Joffé (palme d'or en 1986 à Cannes pour Mission), l'acteur maîtrise pour une fois son énergie coutumière au profit d'une retenue qui sied davantage à son personnage.

A côté de lui, Uma Thurman tient à la fois de l'ombre et de la lumière et Tim Roth s'avère (comme toujours) impressionnant dans un rôle pourtant ingrat. La reconstitution historique, épaulée par un budget conséquent, est très impressionnante mais le réalisateur se perd parfois dans les méandres du château délaissant parfois son fil conducteur au profit de scènes plus secondaires.

Tout cela participe pourtant de l'ambiance du film rehaussée par la musique d'Ennio Morricone, qui retrouve son talent après avoir parfois confondu ambiances ronflante et gonflante.

"Vatel" est donc un grand drame costumé soutenu par un scénario intelligent, des acteurs confirmés et un cinéaste habile, un film qui plaira à tous les amateurs du genre.

Auteur :Guillaume Branquart

Tous nos contenus sur "Vatel" Toutes les critiques de "Guillaume Branquart"

ça peut vous interesser

Thalasso de Guillaume Nicloux : La critique

Rédaction

Les Huit Salopards : Réservoir colts

Rédaction

Faut-il revoir Dragon Rouge de Brett Ratner ?

Rédaction