DVD / Blu-ray

Antoine Doinel : Courir et ne jamais s’arrêter !

Par Pierre Delarra

Sorti en 1959, "Les 400 Coups" marque à la fois l’acte de naissance de François Truffaut réalisateur et celui de son double de fiction, Antoine Doinel. À travers ce personnage, qui trouve en Jean-Pierre Léaud un interprète idéal, le cinéaste raconte la vie, l’amour, les tracas du quotidien, au cours d’une saga intimiste aussi drôle que tendre, qu’il filmera sur vingt ans. Composés de quatre longs et d’un moyen-métrage, « Les Aventures d’Antoine Doinel » comptent parmi les plus grands trésors de la cinéphilie mondiale. "Les 400 Coups", "Antoine et Colette", "Baisers volés", "Domicile conjugal" et "L’Amour en fuite". D'ailleurs, Carlotta Films propose, depuis peu, un coffret 4K qui pourrait prendre une petite place sous le sapin de cinéphiles...

LES 400 COUPS

Antoine Doinel (Jean Pierre Léaud) court le long de la plage pour voir la mer pour la première fois, avoir enfin les pieds dans l’eau et contempler son passé. Antoine ne s’arrêtera jamais de courir. Ce n’est pas le dernier de ses 400 coups, mais celui-ci est un des plus important. Il a 12 ans lorsqu’il est congédié de son école pour mensonge éhonté. Il argumente pour preuve de son absence la mort tragique de sa mère. Erreur impertinente face aux parents désemparés. Il sera banni du cocon familiale et envoyé en maison de redressement.

Si François Truffaut traite toute la première partie de son film légèrement et optant à la franche rigolade, la seconde n’est plus du tout de ce registre, Antoine Doinel est un adolescent seul, enfermé dans une prison où seuls les barreaux forment un avenir tangible. Il devient mélancolique, les yeux vidés d’un avenir incertain. Ainsi se termine le premier opus des aventures de Antoine Doinel.

coffret-antoine-doinel1
Copyright Carlotta Films
ANTOINE ET COLETTE

Bientôt l’amour l’appelle et cette fois il a 17 ans et vit seul à Paris. Nous le retrouvons donc place Clichy heureux et fier d’ouvrir les fenêtres de sa chambre de bonne. Il est chez lui. Il a vite obtenu un poste dans une entreprise de fabrication de disques vinyls et fréquente assidûment « Les Jeunesses Musicales ».

C’est là qu’il rencontre Colette (Marie-France Pisier) lors d’un concert. Evidemment Antoine tombe éperdument amoureux de la jeune fille et entreprend vite de la charmer. N’ayant que les yeux d’un amoureux Antoine ne se rend pas compte que cette jolie jeune fille est une pimbêche, une petite bourgeoise sans intérêt. Toutefois, cela il ne peut le voir, car Antoine est un amoureux transit et à défaut de séduire la jeune femme c’est ses parents qu’il attendrit. Erreur d’appréciation ? non ! Manque de perspicacité ? Surement ! Il n’aura de cesse alors que de diner avec ceux-ci laissant la désirée à bien d’autres cavaliers. La mélancolie d’Antoine agit une fois de plus. Ce premier amour avec Colette se solde par un échec cuisant. Antoine Doinel n’en finit pas avec les affres de l’amour et l’amour n’en a pas fini avec lui et une fois de plus nous le retrouvons seul chez lui proche de la dépression.

baisers-voles-film
Copyright : Carlotta Films
BAISERS VOLES

Le troisième opus ("Baisers Volés") de la saga Antoine Doinel débute par une nouvelle rencontre. Un véritable tourbillon amoureux ne suscitant que de larges envolées appelant les chants des sirènes. Celle-ci tient en un nom : Fabienne Tabard (Delphine Seyrig). Pour Antoine, Fabienne Tabard, c’est une nuque et une voix qu’il qualifie vite d’enchanteresse. Fabienne Tabard n’est pas une femme c’est une apparition. A l ’instar de Charles Chaplin Antoine devient un ange planant autour de sa muse.

C’est lors d’un tête à tête avec Fabienne que Antoine lâche, en remerciement d’un café à cette dernière, un « Oui Monsieur ! ». Cette dernière de rétorquer de la différence entre le tact et la politesse. La politesse étant de répondre à la dame par « pardon madame » et le tact par « pardon monsieur ». Voici tout l’art de François Truffaut en une seule réplique. Quelques temps plus tard ils se reverrons dans une alcôve pour ne plus jamais se revoir. C’est la fin des Baisers Volés.


DOMICILE CONJUGAL

"Domicile Conjugal" débute par un long travelling sur les jambes de Christine (Claude Jade), d’emblée nous savons tout l’intérêt particulier que porte le cinéaste à son actrice, d’ailleurs n’avait-il pas en projet de l’épouser ! et en répondant à un kiosquier (François Truffaut lui-même en voix off) en répondant « Non, pas mademoiselle, Madame ! ». « Domicile Conjugal » par son décor est un hommage à Jean Renoir puisqu’il se déroule dans une cour intérieure où évoluent les personnages à la manière du « Crime de Monsieur Lange » ou de « Nana » mais aussi une belle pensée à Alfred Hitchcock et à son "Fenêtre sur Cour".

Dans ce quatrième opus Antoine ne fait que courir, une fois de plus il va, il vient jusqu’à une nouvelle rencontre, adultérine celle-ci, en le nom de Kiouko (Hiroko Matsumoto), l’étrange et belle japonaise. Cette idylle orientale ne durera que le temps des effets des petits mots dans des tulipes rouge sang. Antoine se fatiguera vite de ces excentricités, la boucle est bouclée ; il doit retrouver femme et enfant, son domicile conjugal.

l-amour-en-fuite-film
Copyright : Carlotta Films
L'AMOUR EN FUITE

"L’Amour en Fuite" est produit huit ans après. Antoine et Christine se quittent en bons termes et toujours liés par leur fils Alphonse ; c’est le premier divorce par consentement mutuel en France. Devenu romancier, il publie avec succès « Les Salades de l’Amour », Antoine profite de son célibat pour retrouver Colette, son premier amour, mais il fait la rencontre de Sabine (Dorothée), une vendeuse dans un magasin de disques et les ritournelles de l’amour reprennent de plus belle. Ce long métrage clôt la saga Doinel qui prend fin en 1979, soit vingt ans après "Les 400 coups". Antoine Doinel ne nous quittera jamais, que ferait-il aujourd’hui à l’aube de ses 75 ans ? nous aimerions pouvoir lui demander : « Hé vous, Monsieur Antoine Doinel, comment allez-vous aujourd’hui ? »

5 films réunis pour la 1re fois en version restaurée inédite 4K
https://www.lequotidienducinema.com/netflix/antoine-doinel-autopsie-dun-personnage-en-serie/
Copyright Carlotta Films

ça peut vous interesser

Le village des damnés : Les coucous de Midwich

Rédaction

La Chair et le sang : Sans foi ni loi

Rédaction

Max et les ferrailleurs : Manipulation et rédemption

Rédaction