DVD / Blu-ray

Gemini Man en Bluray

En Bluray le 05 Février 2020

Edité par Universal Pictures Canal Vidéo

bluray-gemini-man-2
Will Smith dans Gemini Man - Sortie en Bluray le 05 Février 2020 - Edité par Universal Studio Canal Video


Henry Brogan, un tueur professionnel, est soudainement pris pour cible et poursuivi par un mystérieux et jeune agent qui peut prédire chacun de ses mouvements...


A propos du film, la critique :

"Gemini Man" va certainement être la victime collatérale d’un avant-gardisme le rendant incompatible avec le niveau technique de beaucoup de cinémas. Bien plus qu’un simple gadget, la prouesse technologique est au centre du projet de mise en scène de Ang Lee. La nécessité de voir son dernier film en 3D+ est telle que regarder "Gemini Man" en 2D et en 24 images par seconde (soit cinq fois d’images que ce que le long-métrage contient réellement), c’est peut-être avoir plus de recul sur les carences de fond de cette potentielle révolution industrielle mais c’est aussi être privé de la possibilité de regarder cette oeuvre de la bonne manière. Comme dirait le compagnon d’armes Guillaume Meral, « la forme, c’est le fond qui remonte à la surface » et c’est justement par sa forme que "Gemini Man" révèle sa véritable nature et elle ne saurait être réduite à un croisement entre du Philip K. Dick trépané et du Steven Seagal sous perfusion d’andouillette à la crème fraîche.

Cette critique va peut-être ressembler à une analyse de privilégiés parce que les salles qui projettent la dernière réalisation de Ang Lee en 120 images par seconde et en 3D ne semblent pas courir les rues et qu’une séance dans ce format coûte les yeux de la tête même si ça vaut le coup de les faire jumper. Cependant, elle n’aurait pas eu lieu d’être si elle n’avait été qu’un gadget jetant avec mépris à la plèbe des miettes de spectacle sans créer de sens. Or, il y a dans "Gemini Man" une synergie entre ce qui est raconté et la façon dont le format avant-gardiste le raconte. C’est ce travail de concert qui porte le film vers l’allégorie qu’il doit être, une allégorie qui ne saurait être réduite à l’évidente morale qui vient clore le prétexte d’anticipation en un dernier échange pour teubés entre Clive Owen et Vieux Smith (oui, on va appeler les deux personnages Jeune Smith et Vieux Smith parce que c’est plus rigolo.).

Lire la suite...

ça peut vous interesser

Gemini Man : Gagnez vos bluray !

Rédaction

Bad Boys 3 : L’heure de la retraite a sonné

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : 05 Octobre 2019

Rédaction