DVD / Blu-ray

Police sur la ville de Don Siegel

POLICE SUR LA VILLE

DE DON SIEGEL

AVEC RICHARD WIDMARK ET HENRY FONDA

Présentation et critique du film en Bluray par Fabrice Simon

dvd-police-sur-la-ville-1
Sortie le 28 février 2019 - Edité par Elephant Films

 

SYNOPSIS

Menacés d'être radiés de la police après le vol de leurs armes de service, deux inspecteurs mettent tout en œuvre pour arrêter un truand. Pendant ce temps, le préfet de police doit résoudre une affaire de corruption touchant l'un de ses proches.

dvd-police-sur-la-ville-4
Michael Dunn et Richard Widmark


LE FILM

Quand on arrive en vrille….

Au cours d'une carrière s'étalant sur près de quarante ans, le cinéaste américain Donald Siegel aura, un peu à la façon de son modèle Howard Hawks, abordé de nombreux genres cinématographiques.

Mais, si on lui doit des œuvres de science-fiction ou des westerns de qualité, c'est surtout sa totale maîtrise du thriller qui lui aura valu ses lettres de noblesse.

Connu par sa collaboration de haute tenue avec Clint Eastwood ("Un shérif à New York" et surtout "L'inspecteur Harry"), Siegel, engagé par les studios Universal au milieu des années soixante, réalise (quelques années avant ses chef d’œuvres avec l'immense Clint), "Police sur la ville", en 1967, avec un duo d'acteurs émérites, Richard Widmark et Henry Fonda.

De l'affrontement entre un flic (Widmark) aux méthodes flirtant avec la légalité et un préfet de police (Fonda) aux théories nettement plus libérales, Siegel réalise un long-métrage criant de réalisme et un petit bijou de film noir.

Fortement inspiré par "The Naked City", mis en scène en 1948 par Jules Dassin (et précurseur d’œuvre telle "Collateral" de Michael Mann), "Police sur la ville" est tourné directement en décors naturels, dans un milieu urbain qui donne une impression de semi-documentaire assez impressionnante.

Film policier centré sur le rôle des forces de l'ordre auxquelles on a fixé un ultimatum (72 heures pour résoudre une enquête somme toute délicate), le long-métrage de Siegel respecte la tradition des meilleurs polars des années quarante et transcende une œuvre au sujet académique en formidable série B efficace et nerveuse.

Scénarisé par deux auteurs blacklistés dans les cinquantaine et victimes du maccarthysme, "Police sur la ville" présente un discours « de gauche » qui se retrouve dans les caractères de ses personnages principaux.

Policiers et criminels brutaux s'affrontent ainsi quasiment sur un pied d'égalité et fomentent une guérilla urbaine dont les habitants « normaux » subissent les conséquences souvent indirectes.

De la corruption d'un haut gradé de la police new-yorkaise à l'obsession des jeunes filles d'un tueur en série, les défauts des uns et des autres traversent ce film et ne laisse aucun personnage indemne.

Bref, une œuvre forte qui, cinquante ans après sa production, reste d'un modernisme effrayant.

Au box-office américain, "Police sur la ville" aura une belle carrière et remportera suffisamment d'argent pour qu'une suite, en série télévisée, "Madigan", toujours avec Richard Widmark soit proposée.

Étonnant quand on connaît la volonté de Don Siegel de laisser une fin ouverte propice à toutes les discussions et interrogations.

dvd-police-sur-la-ville-3
Henry Fonda et James Withmore


LE BLURAY

Tourné, comme la plupart des films Universal de moyenne envergure en Technicolor, "Police sur la ville" possède une copie Blu-ray proprement remarquable. Un travail de restauration parfaitement maîtrisé permet ainsi de voir cette œuvre dans son plus bel écrin.

En bonus, rien d'intéressant à l’exception d'un documentaire des incontournables Julien Comelli et Erwan LeGac.

Bourré d'informations, et comme toujours très instructif, ce documentaire raconte notamment la surprise de Henry Fonda, censé être l'acteur principal du film? et qui se retrouve relégué au second plan par la volonté du cinéaste.

Un cinéaste d'ailleurs en bataille permanente avec un producteur omniprésent et qui failli compromettre le résultat final. Ce qui, au regard de l’œuvre finale, aurait signifier un énorme gâchis.

ça peut vous interesser

Dossiers Brûlants avec Darren McGavin, Simon Oakland

Rédaction

Robert Conrad : Le héros des nuits de l’imaginaire

Rédaction

Madigan avec Richard Widmark

Rédaction