25 octobre 2020
DVD / Blu-ray

Sortie Bluray : Point Limite de Sidney Lumet

Le 16 Juin
(Distribué par Rimini Editions)
point-limite-film-bluray-2

Synopsis du film Point Limite : un sénateur rend visite à un centre de contrôle des armées pour vérifier comment les crédits de l'Etat ont été utilisés. On lui présente un système pionnier de surveillance et de réaction nucléaire : entièrement informatisé, cet outil permet d'éviter toute erreur humaine et de répondre à tout risque d'attaque de la part de l'Union Soviétique. Pendant son inspection, le système se met en alerte alors qu'un objet non identifié pénètre l'espace aérien des Etats-Unis, une aubaine pour les militaires qui peuvent ainsi prouver l'efficacité de leur dispositif. Seulement, un court circuit fait que le niveau d'alerte n'est pas baissé alors même que le prétendu danger a été écarté. La machine s'emballe et des avions portant de lourdes charges nucléaires sont envoyées vers Moscou...


A propos de la distribution :

Indépendamment de la présence massive d'Henry Fonda, on retrouve dans "Point Limite" de nombreux comédiens qui ont ensuite connu une belle carrière à la télévision. Citons Dan O'Herlihy (la série "Sloane, Agent Spécial"), Ed Binns ("Opération Vol") et, bien évidemment, Larry Hagman, futur J.R. dans "Dallas".


A propos d'Henry Fonda :

Né le 16 mai 1905 dans le Nebraska et mort le 12 août 1982 à Los Angeles, Henry Fonda est considéré comme l'un des acteurs au palmarès le plus impressionnant de tous les temps. Henry Fonda a joué dans plus de 90 films, et fut fidèle à plusieurs metteurs en scène incontournables de l'histoire du septième art, tels Fritz Lang, Henry King, Henry Hathaway, Sidney Lumet et surtout John Ford, avec qui il collabora à huit reprises.

A l'université, alors qu'il compte devenir journaliste, Henry Fonda se dirige vers le théâtre, en suivant les cours de Dorothy Brando, la mère de Marlon. Entre 1925 et 1934, il se consacre ainsi à la scène, comme avec les pièces "You and I" de Philip Barry et surtout "New Faces of 1934", dont le succès est considérable. En 1935, le comédien est remarqué par le réalisateur Victor Fleming, qui lui offre son premier rôle au cinéma dans "The Farmer takes a wife", l'adaptation d'une pièce de théâtre éponyme, dans laquelle il avait déjà joué.

Sous contrat avec 20th Century Fox, l'acteur voit sa carrière cinématographique décoller, mais il est contraint de jouer dans des productions qui ne lui plaisent guère (en dehors de "L' Etrange incident" de William Wellman, Henry Fonda déclare n'avoir joué que dans des films de mauvaise qualité pendant les années 1930). En 1942, il s?engage dans la marine pour prendre part à La Seconde Guerre mondiale, et est démobilisé en octobre 1945. De retour aux Etats-Unis, il poursuit sa carrière cinématographique qui s?apprête à connaître son apogée.

Si, durant les années 1930, Henry Fonda s'illustre dans plusieurs films policiers ou romantiques, c'est surtout le western qui caractérise l'orientation de la carrière de l'acteur dans la décennie suivante, avec une certaine tendance à jouer des cow-boys sympathiques et courageux. Parmi ses films les plus marquants, on peut compter "Les Raisins de la colère" (1940), pour lequel il est nommé à l'Oscar du meilleur acteur, ainsi que "La Poursuite infernale" (1946) et "Le Massacre de Fort Apache" (1948), deux westerns mis en scène par John Ford.

Dans les années 1950, il enchaîne trois rôles cultes dans trois films qui ne le sont pas moins : "Guerre et paix" de King Vidor, "Le Faux Coupable" d'Alfred Hitchcock et "12 hommes en colère" de Sidney Lumet, sur lequel il est également producteur. Même si sa carrière connaît une légère perte de vitesse à partir des années 1960, Henry Fonda est tout de même à l'affiche de "Le Jour le plus long" (1962), "La Conquête de l'Ouest" (1962), "L'Etrangleur de Boston" (1968), et surtout "Il était une fois dans l'Ouest" de Sergio Leone en 1969, où il tient un rôle de personnage antipathique, bien loin des cow-boys héroïques qu'il avait l'habitude d'incarner...

Parallèlement à sa carrière cinématographique, Henry Fonda tourne également dans plusieurs téléfilms, comme par exemple "L' Homme en fuite" de Don Siegel ("L'Inspecteur Harry"), en 1967, ainsi que dans la série "Ah ! Quelle famille". Pendant les années fin 60, début 70, l'acteur continue tout de même de s'afficher à travers des films pour le grand écran. Parmi eux, on peut compter "Le Reptile" de Joseph L. Mankiewicz, dans lequel il incarne un directeur de prison souhaitant améliorer le sort des détenus, et encore "La Bataille de Midway", un film se déroulant pendant la Seconde guerre mondiale, où il côtoie Charlton Heston.

En 1982, il remporte enfin l'Oscar du meilleur acteur pour sa prestation dans La Maison du lac, aux côtés de Katharine Hepburn et de sa fille Jane Fonda. Atteint d'un cancer, il meurt à Los Angeles la même année, à l'âge de 77 ans.

(Sources : dictionnaire du cinéma Jean Tulard - dictionnaire du cinéma Jean-Loup Passek - dossier de presse La Bataille de Midway - dossier de presse La Maison du Lac).

ça peut vous interesser

Serpico : La série

Rédaction

Serpico : Guide des épisodes

Rédaction

L’Appel des 70 : La mobilisation de Rimini Editions

Rédaction