21 novembre 2019
DVD / Blu-ray

Traîné sur le bitume : Marche Funèbre

Traîné sur le bitume

De S. Graig Zahler

Avec Mel Gibson et Vince Vaughn

En Bluray, DVD et VOD le 03 août 2019

Edité par Metropolitan Films

Par Christophe Dordain


film-traine-sur-le-bitume-2

Pourquoi "Trainé sur le bitume" n’est-il pas distribué dans les salles en France ? Pourquoi donc ne peut-on s’empêcher de s’exclamer, avec une pointe de colère, en découvrant la troisième réalisation de S. Greg Zahler ?

Vince Vaughn, un modèle de sobriété ici. Mel Gibson qui, en trois plans, vous rappelle qu’il est une des plus grandes stars du cinéma mondial. S. Greg Zahler qui, en quelques plans aussi, se pose en digne héritier de Don Siegel et de Sam Peckinpah. Bon sang ! Que faut-il donc de plus pour que ce film sorte dans les salles obscures ? Surtout quand on voit tous les étrons qui y traînent…

"Traîne sur le bitume" est un de ces polars plein d’aspérités qui vous font mal mais qui vous captivent. Une histoire où des êtres désemparés, ici deux flics, visiblement au bout du rouleau, empruntent un chemin en apparence facile : récupérer un paquet de lingots qu’ont braqué d’infâmes salopards, les buter et donc leur piquer afin de compenser une vie de flic devenue merdique et qui ne leur apporte plus aucune satisfaction, surtout financière.

S. Greg Zahler filme le tout avec une lenteur remarquable, sans pour autant être bêtement contemplatif. Ces deux héros forme un formidable duo en antithèse complète par rapport à "L’Arme Fatale" de Richard Donner.

Nos deux policiers, mis sur le côté après une arrestation qui a mal tourné (la séquence de leur entretien avec Don Johnson, un ancien de la série "Miami Vice" est brillante), vont progressivement être confrontés à un point de non-retour (John Boorman, autre référence au cinéma de Zahler que l’on peut convoquer ici) et à un flot de violence dont on se doute que l’issue leur sera fatale quoique…

Mise en scène ciselée, science du cadre, maîtrise du rythme, brio dans la direction d’acteurs, etc. La liste est longue des qualités de "Traîné sur le bitume".

Bref, S. Greg Zahler vous souhaite la bienvenue dans un pays en déliquescence, une Amérique des marges dont ses habitants sont mus que par l'égoïsme et où l'argent est devenu le seul moteur des rapports humains. Ici, point de héros, mais que des salauds ou presque que Zahler ne juge pas.

Une œuvre remarquable !

ps : découvrez un autre avis sur ce film grâce à l'excellent travail de Nicolas Rieux sur Mondociné...

ça peut vous interesser

Scary Stories : Les coulisses du film avec Guillermo del Toro

Rédaction

Les concours de l’été : Hot Spot avec Don Johnson

Rédaction

Les coulisses de John Wick 3

Rédaction