Festivals

Bon Chic Mauvais Genre le 03 avril 2015

Ce vendredi 3 avril, BON CHIC MAUVAIS GENRE, votre soirée double programme préférée, programmée par les projectionnistes du Majestic, ignore toutes les recommandations d'usage et se découvre de ses plus beaux fil(m)s ! Mais trêve de mauvais jeux de mots. L'ambiance de cette 55éme soirée sera bougrement anxiogène car nous allons rendre hommage, une fois encore, à John Carpenter !

Nous débuterons avec le magnifique ASSAUT qui marque le début de la carrière du Grand John et qui contient déjà toutes les prémices de son immense œuvre à venir. Puis, nous vous proposons un film réalisé par un français mais en langue anglaise THE INCIDENT, (mal) sorti il y a quelques années dans l'indifférence générale et qui se révèle non seulement un déclaration d'amour au cinéma de John Carpenter, mais aussi un des films de genre français le plus important de cette dernière décennie (et de très très loin!).

Et ces deux films ont encore plus de points communs : être de solides films de genre qui transcendent largement leur limite, être deux oeuvres tout à fait personnelles et originales, et aborder tous les deux des thèmes qui nous sont chers : la terreur et le huis-clos !





19H30 : ASSAUT (ASSAULT ON PRECINCT 13) de John Carpenter – USA – 1976 – 91min – V.O.S.T.F – support numérique HD.

Avec : Austin Stoker, Darwin Joston, Laurie Zimmer, Martin West, Tony Burton, Charles Cypher, Nancy Loomis...

Dabs un commissariat isolé, où le téléphone et l'électricité ont été coupés, un groupe de policiers se retrouve sous l'assaut d'un mystérieux gang. Afin de s'en sortir le lieutenant de police Ethan Bishop doit demander l'aide des prisonniers détenus au poste. Mais peut-on faire confiance à ces « bad guys » ?

Pour son premier film (enfin son deuxième si on compte DARK STAR, film d'étude transformé ensuite en long-métrage), Carpenter choisit un scénario tout à fait classique, totalement ancré dans le cinéma de genre. Carpenter voulait réaliser un western, ce qui sera impossible faute de moyens. Il se réapproprie donc le matériel de départ pour réaliser un film très maitrisé sur lequel plane l'ombre d'un de ces réalisateurs favoris Howard Hawks, et ASSAUT devient un western urbain, à la fois réappropriation et prolongement informel de RIO BRAVO.

Si le parti-pris et l'esthétique du film sont un hommage aux classiques adorés par Carpenter, la forme a priori moins orignal que les films qui suivront est magnifiquement transcendée et dépasse largement le cadre de la révérence respectueuse. Sans jamais tomber dans une reproduction stérile des cinémas qui l'ont inspiré, ASSAUT distille son venin avec une efficacité étonnante et préfigure déjà la personnalité étonnante de son réalisateur. Le résultat est donc un film totalement personnel et original, d'une grande maîtrise et qui reste impressionnant même quand on connait la suite de la carrière de Carpenter. C'est une chance de le redécouvrir sur grand écran...







21H15 : THE INCIDENT de Alexandre Courtès – USA/France/Belgique – 2011 – 85min – V.O.S.T.F – Projeté en nunérique.

Avec : Ruppert eavans, Richard Brake, David Legeno, Anna Skellern, Kenny Doughty, Eric Gordon...

George, Max et Ricky sont trois amis qui partagent une même passion : le rock. Mais, en attendant que leur groupe décolle et se fasse connaître, ils gagnent leur vie en étant cuisinier dans une hopital psychiatrique au système de sécurité très moderne. Mais une nuit, après un énorme tempête, l'eléctricité est coupée dans la bâtiment et les malades s'échappent de leurs cellules. Les trois musiciens n'ont plus qu'un seul objectif : survivre.

Ils ne sont pas nombreux, les cinéphiles à avoir vu THE INCIDENT et pour cause, ils ignorent bien souvent que le film est sorti en salle ! On ne saurait leur jeter la pierre : la sortie fut une catastrophe totale et le film fut projeté dans deux salles en France ! Scandale ? Oui ! Scandale total même ! BON CHIC MAUVAIS GENRE se devait de réparer ce tort !

Premier film du français Alexandre Courtès, mais réalisé en langue anglaise, hors de notre beau territoire, en Amérique, THE INCIDENT possède plusieurs points communs avec ASSAUT. Lui aussi, s'ancre avec force dans le cinéma de genre, déployant également une trame belle et épurée, et privilégiant le huis-clos. Si ASSAUT rendait hommage à aux Maîtres que Carpenter adorent, Alexandre Courtès voue, c'est évident, une admiration sans borne à Big John.

Mais n'allez pas imaginer un système de décalque, reproduisant plus ou moins le cinéma de Carpenter, fut-ce avec talent. Courtès lui aussi surprend en dépassant totalement le cadre stricte du matérial de départ, et accouche d'un film très étonnant, totalement personnel, bien au-dessus de nombreux films de genre français récents. Le résultat est complètement bluffant. Le soin apporté à la mise en scène est constant : découpage précis, gros travail sur le son, photographie impeccable et inspirée ! Il est quasiment impossible de deviner que c'est un premier film tant THE INCIDENT est abouti et maîtrisé.

En dépassant son cadre de départ, Courtès impose une vision qui lui ressemble, subtile, prenante et parfois émouvante où transpire un amour du cinéma de genre évident. Plus qu'un film réussi, c'est un choc total, un film de prime abord simple mais très ambitieux, et disons le, une réussite totale qui fait de THE INCIDENT une date marquante pour le cinéma de genre « français ». Il était absolument impératif pour l'équipe de BON CHIC MAUVAIS GENRE de donner une (modeste) deuxième chance au film et il serait artistiquement criminel que Courtès retombe dans l'anonymat après un tel film !






Dress-code de la soirée (1 DVD à gagner pour le meilleur déguisement !) : gangster,délinquant, membre de gang, policier, rockeur, musicien, infirmier(e), docteur, prisonnier, chauffeur de bus, groupie, fou (tout type accepté !), « look camisole de force », électricien, cuisinier ou spectateur du Majestic.







Réservations fortement conseillées : possibles dés à présent à la caisse du Cinéma Le Majestic, 54 rue de Béthune à Lille.

Soirée proposée par le site Matière Focale.com et les projectionnistes du cinéma Majestic.

Tarifs: 13 euros les deux films / 1 film aux tarifs habituels. Cartes illimitées UGC acceptées pour les deux films.

Nota Bene : le film ASSAUT n'est plus enregistré au CNC. Par conséquent, exceptionnellement, les cartes UGC illimitées ne marchent par pour ce film . Un tarif préférentiel sera proposé pour les détenteurs de la carte.

Les cartes UGC illimitées fonctionnent par contre normalement pour THE INCIDENT !



Prochaine soirée BON CHIC MAUVAIS GENRE : vendredi 15 mai 2015.