23 octobre 2019
Festivals

CineComedies 2019 : Dikkenek ou l’humour irrévérencieux

LE 2èME FESTIVAL CINECOMEDIES A LILLE

Du 02 au 06 Octobre 2019

Le site du festival


festival-cine-comedies-lille-2019-1

Dikkenek

De et avec Olivier Van Hoofstadt, Jean-Luc Couchard, Dominique Pinon, Jérémie Renier, Marion Cotillard, Mélanie Laurent, Catherine Jacob, Florence Foresti, François Damiens

(2006)

film-dikkenek-2

La comédie belge est à l'honneur pour la deuxième édition du festival CineComedies. « Dikkenek » d'Olivier Van Hoofstadt a été projeté sur grand écran, en plein air, devant plusieurs centaines de spectateurs, créant une ambiance de cinéma unique. Avant la projection, nous avons pu voir un court-métrage intitulé « A/K » du même réalisateur ainsi qu'un extrait en exclusivité de « Lucky » qui sera son prochain film. Ces deux films sont dans la même veine que « Dikkenek ».

Un Dikkenek, c'est un donneur de leçon, un moralisateur, un tombeur, bref, une grande gueule. JC, le personnage principal est le portrait parfait d'un dikkenek. Son ami Stef est tout le contraire, il cherche le grand amour, mais vu qu'il ne bouge pas de son lit, il va avoir du mal à trouver. JC va aider son ami, et sur le chemin, ils vont croiser une panoplie de personnages incroyables...

Tous les personnages de ce film sont drôlement barges. JC, joué magnifiquement par Jean-Luc Couchard, est un truand notoire. Claudy, interprété par François Damiens, dont c'est sans aucun doute son meilleur rôle comique, est le directeur des abattoirs d'Anderlecht et photographe amateur un peu spécial. Marion Cotillard joue une institutrice qui n'hésite pas à donner des cours en étant complètement droguée, un rôle bien différent de ce qu'elle fera par la suite. On retrouve Jérémie Rénier, un play-boy malchanceux qui se fait frapper durant tout le film. Florence Foresti est parfaite en commissaire de police. N'oublions pas également les formidables Mélanie Laurent et Catherine Jacob. Le casting est impressionnant, avec des acteurs habitués à la comédie et d'autres moins.

Les dialogues de ce film sont savoureux. Certains sont devenus cultes. A la sortie de la projection, il n'était pas rare d'entendre des spectateurs réciter leur préféré : « Ma main à couper qu'ça va encore tourner autour du trou d'balle, ct'histoire », « Pour une fois qu'y a une Flamande bien gaulée », « Y'a pas de ta ta ta ta c'est tout ! Tu es en supplément professionnel. », « Tu sais si j'avais l'physique de Florent Pagny j'm'y prendrais autrement », « Si aujourd'hui tu ressembles plus à Albator qu'à Candy c'est parce que ta maman, elle flûte ! », etc.

Le scénario n'a aucun sens, avec de l'humour impolitiquement correct et corrosif. Ce film ne peut pas plaire à tout le monde. Mais malgré un échec à sa sortie au cinéma, il est devenu culte avec les années.

De notre envoyé spécial au Festival CinéComédies : Jérémy Joly

ça peut vous interesser

Ne nous fâchons pas : Michalon !

Rédaction

CineComedies 2019 : Rencontre avec Laurent Ventura

Rédaction

2ème Festival CineComedies : Le Bilan

Rédaction