28 octobre 2020
Festivals

Deauville 2020 : Hommage à Kirk Douglas

FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE

Cette année a vu disparaître l’un de ses géants, Kirk Douglas, à l’âge de 103 ans. Fidèle du festival de Deauville, Kirk Douglas y est venu à deux reprises : en 1978 pour un hommage et en 1999, en compagnie de son amie de toujours Lauren Bacall, pour présenter "Diamonds" de John Asher et recevoir un Prix littéraire pour son livre « En gravissant la montagne ». Il aurait été inconcevable de se passer de son souvenir pour cette 46ème édition.

Flash-back sur l’œuvre d’un producteur, d’un réalisateur et d’un écrivain majeur mais surtout d’un immense comédien oscarisé, dont la carrière marque toute la deuxième partie du XXème siècle, un acteur dont le talent, le courage et le goût du risque inspireront à jamais le respect.

deauville-2020-festival-affiche

A propos de Kirk Douglas :

Né Issur Danielovitch le 9 décembre 1916 à Amsterdam (État de New-York)aux États-Unis, de parents émigrés de Russie en 1910, Kirk Douglas est décédé le 05 Février 2020 à Beverly Hills en Californie.

Kirk Douglas fait ses débuts au théâtre en 1941 dans de petits rôles sous le pseudonyme de George Spelvin. Puis il est lieutenant dans l'US Navy. Son entrée au cinéma remonte à 1946. Mais son premier rôle important, il l'obtient avec LE CHAMPION, réalisé par Mark Robson : le portrait sans concession d'un boxeur arriviste et forcené qui écrase tout le monde pour satisfaire son ambition. Un rôle qui sera durant plusieurs années le prototype des personnages qu'il interprétera. Kirk Douglas devient rapidement un acteur renommé tournant avec les plus grands réalisateurs d'Hollywood. À tel point qu'il peut dès 1955 fonder sa propre maison de production à laquelle il donne le prénom de sa mère : Bryna.

Parallèlement, il commence à imposer ses idées comme réalisateur en collaborant étroitement avec King Vidor pour la mise en scène de L'HOMME QUI N'A PAS D'ÉTOILE. Il obtient en 1956 l'Oscar d'interprétation pour son rôle de Vincent Van Gogh. Puis il donne sa chance au futur grand réalisateur Stanley Kubrick en lui offrant de diriger LES SENTIERS DE LA GLOIRE qu'il produit lui-même, en 1958. En 1960, Kirk Douglas assure la production de SPARTACUS, l'histoire d'une révolte d'esclaves dans la société romaine (avec Stanley Kubrick). En 1961 et 1962, tour à tour, il impose sa personnalité et ses idées de mise en scène à Robert Aldrich pour EL PERDIDO et à David Miller pour SEULS SONT LES INDOMPTÉS.

Il crée en 1963, au théâtre, le rôle du héros de " Vol au-dessus d'un nid de coucou ", dont il cédera les droits à son fils Michael qui produira lui-même le film de Milos Forman en 1975. En 1966, Kirk Douglas est l'un des héros de TELEMARK, le dernier film d'Anthony Mann, et produit GRAND PRIX (John Frankenheimer). Après avoir interprété le film d'Elia Kazan L'ARRANGEMENT, Kirk Douglas pourra enfin mettre en scène deux films : SCALAWAG, d'après le roman de Robert-Louis Stevenson (inédit en France) et LA BRIGADE DU TEXAS, un western politique que la critique a très favorablement accueilli à l'époque.

(Sources consultées : dictionnaire du cinéma Jean Tulard - Dictionnaire du cinéma Jean-Loup Passek - Dossier de presse du film Scoop de Woody Allen).

ça peut vous interesser

Concours Combo Bluray et DVD : El Perdido

Rédaction

Combo Bluray et DVD : El Perdido

Rédaction