Festivals

Festival du cinéma européen : Acte 4



Nouvelle journée, nouvelle découverte. Avant de vous faire découvrir les quelques séances vues dernièrement, nous vous proposons de faire un tour du côté du jury.


Par Anouck Samyn



Un jury venu de tous horizons


Élément fondamental d'un festival, le jury de la 31ème édition du Festival du Cinéma Européen est impressionnant. Le jury de la compétition officielle se compose de trois hommes de cinéma. Acteur, scénariste et réalisateur, Xavier Legrand est l'un d'entre-deux. Son premier film Avant que de tout perdre est un court métrage sélectionné au Oscar 2014 et au César, il obtiendra ce dernier. Un choix logique pour cette grande compétition de court métrage qu'est le Festival du Cinéma Européen.


La présence de Marius Colucci et Ludovic Houplain vient compléter ce jury. Marius Colucci est autant connu pour sa parenté que pour son métier d'acteur. Présent dans de nombreuses productions françaises, il est particulièrement connu pour son rôle dans Les petits meurtres d'Agatha Christie sur France 2 et sa participation à "Populaire" en 2012. Et pour finir, Ludovic Houplain. Ce dernier est moins connu du grand public, il est le réalisateur de Logorama, œuvre présentant notre société sous le prisme des logos. Ce court métrage remporta l'Oscar du meilleur court métrage d'animation en 2010 et le césar du meilleur court métrage en 2011. Un jury de compétition officielle reflétant bien l'art du court métrage donc. Le jury de la compétition thématique se compose plus de personnalités variées.


Divisé en trois catégories, jury européen, jury presse et jury étudiant, il inclut des sensibilités différentes. Le jury européen se compose d'Armando Fumagalli, professeur de cinéma à l'université de Milan et de Pablo Accino, réalisateur, scénariste et producteur espagnol. Ces derniers sont accompagnés du jury presse constitué de grands noms de la presse française. Eric Libot, rédacteur de Première pendant 7 ans puis de la section Arts et spectacles de l'Express, aujourd'hui il est aussi directeur de la rédaction de Studio ciné Live ainsi qu'Alain Riou, présent sur divers organismes de presses comme Le Nouvel Obs, France inter avec « Le masque et la plume » et Canal + avec « Le Cercle ».


Ces passionnées du septième art seront accompagnées de trois étudiants qui proposeront un regard plus jeune sur les sélections. Le jury qu'il soit de la compétition officielle ou thématique est à l'image du festival, varié et complet.



Une compétition riche en découvertes


Revenons à la compétition avec la séance Les copains d'abords. Celle-ci présente quatre courts métrages explorant une fois de plus tous les genres. Pour commencer Hélium d'Anders Walter, dans le même style que La Dame en rose sortie en 2009, ce court est un condensé d'émotion retraçant une rencontre entre un enfant malade et un homme de ménage excentrique. Triangles of Happiness, en provenance du Danemark est une jolie satire de l'illusion et la pression sociale.


Le court métrage de Jamie Stone, Orbit Ever After, renvoie à l'amour et aux erreurs de jugement tandis que The man with a dog suit les péripéties d'un homme sans amis qui perd son chien, cette perte lui apportera plus qu'il ne le croit…


Comme toujours, une belle séance ou l'ennui n'a pas sa place. Vous pouvez toujours y assister mercredi à 14 à L'UGC ou jeudi à 16 h au cinéma l'Univers, rue Georges Danton.





La séance « Décalée » est comme son nom l'indique, décalée… Emplis d'humour, d'absurde et de situations burlesques, les courts métrages tels José ou Extrême Pinocchio exhibent un autre genre du cinéma.


Hors compétition, le festival tient toujours ses promesses grâce au ciné-dégustation. Présence de vin, de fromage et de cinéma, rarement un cliché est aussi agréable. Allié œnologie et court métrage, il fallait y penser, mais c'est une expérience plaisante. La projection du film de Ken Loach, La part des anges permet de finir en beauté, une soirée d'expérience inédite.