Festivals

Festival du cinéma européen : Acte 6



Dans un précédent article, nous vous avions présenté les membres du jury qu'ils soient de la compétition officielle ou thématique. Aujourd'hui, nous avons eu la chance de rencontrer les jurées de la compétition officielle. La rencontre sera, d'ailleurs, bientôt disponible en vidéo sur notre site.

Par Anouck Samyn



Ravis d'être présents, Marius Collucci, Ludovic Houplain et Xavier Legrand se sont prêtés au jeu des questions-réponses. L'idée d'être juré pour le Festival du Cinéma Européen les a tout de suite emballée. Tout d'abord parce qu'eux-mêmes furent jugés et passer de l'autre côté du miroir est une expérience très intéressante. Découvrir la belle ville de Lille en est un avantage.

Globalement, la sélection du festival leur plaît. Ils la trouvent très esthétique, l'image a une place très importante dans cette 31ièm édition du Festival. Le pluralisme de la provenance des courts-métrages est aussi une chance. Certains thèmes sont communs à un pays par exemple les films venant du Danemark. Toutefois, ils ont remarqué un certain attachement à l'adolescence et au passage à l'âge adulte dans les courts-métrages présentés. Certainement du fait que la plupart des courts-métrages sont réalisés par de jeunes personnes ayant l'ambition de passer au long métrage. Pour finir, les membres du jury cherchent avant tout à être changés, bouleversés émotionnellement entre la première image d'un film et son générique de fin. 

En plus de son incroyable jury, le festival a d'autres surprises. Mercredi soir avaient lieu les soirées italiennes. En effet, le festival s'est joint au Milano Film Festival pour nous présenter certaines des œuvres du Festival de Milan. Milan est un véritable foyer culturel, en particulier cette année avec la présence de l'exposition universelle.

Le partenariat avec le festival du cinéma européen a permis de proposer deux soirées thématiques aux spectateurs. La première avait lieu à l'UGC ciné cité de Lille. Un long-métrage était présenté par le responsable du Milano Festival, Beniamino Saibene. Au même moment, dans le cadre de cette thématique, le bar La Machine accueillait spectateurs et gourmands. Les meilleurs courts-métrages du festival de Milan étaient projetés et le bar servait antipastis et vins italiens pour le plus grand régal des personnes présentes. Un partenariat bien venu et très convivial qui participe à la réussite du Festival.