21 janvier 2022
Focus

Le Cinéma de Benoît Delépine & Gustave Kervern en livre

Par Jérémy Joly

A travers un ouvrage de 240 pages édité par les éditions La Tengo, deux auteurs nous racontent le cinéma de Benoît Delépine et Gustave Kervern. Le premier, Jérémie Imbert, a co-écrit avec Pierre Richard ses mémoires intitulés « Je sais rien mais je dirai tout » (Flammarion, 2015). Le second, Christophe Geudin, a écrit plusieurs livres sur la musique rock, soul, pop ou encore funk. Ce n'est pas la première fois qu'ils travaillent ensemble. En 2011, ils ont co-écrit « Les Comédies à la française », où ils retracent les petites histoires de 250 films incontournables du cinéma comique français. Ce livre avant-gardiste est devenu une référence pour les cinéphiles amateurs de ce genre populaire.

Le cinéma de Benoît Delépine et Gustave Kervern, c'est neuf longs-métrages réalisés en seize ans. Bien que leur filmographie soit principalement tournée vers la comédie, ils s'essayent au drame et à l'expérimental. Ces deux cinéastes sont en marge de l'industrie cinématographique, proposant un cinéma au style visuel unique qui plonge dans le surréalisme, la politique et le social. Leurs personnages, souvent sur la route, sont anarchistes, inadaptés à la vie moderne, mais toujours profondément humains. Le cinéma de Delépine et Kervern, c'est également une fabrication artisanale, au sens noble du terme, qui rencontre un succès public dès « Louise-Michel ». Leur dernier film, « Effacer l'historique » remporte l'Ours d'argent au Festival international du film de Berlin.Livre-Delepine-Kerven

Delépine et Kervern se livrent

Le livre est divisé en deux parties. La première, plus courte, revient sur la vie des deux réalisateurs avant leur rencontre cocasse. Ils se livrent sur leur vie, les influences artistiques qui les ont nourris mais aussi sur leurs débuts difficiles. Delépine et Kervern sont sans langue de bois. Ils ont en commun une certaine folie et un culot monstrueux. Bien entendu, ils abordent leur participation en tant qu'acteurs et auteurs à « Groland », émission satirique qui les a rendu célèbres.

La deuxième partie, beaucoup plus longue, revient en détails sur leur carrière au cinéma. Les neuf longs-métrages sont abordés de façon chronologique et sont commentés par les deux réalisateurs. Delépine et Kervern reviennent sur les choix artistiques, l'évolution du scénario, les méthodes de travail, les intentions, les scènes coupées et la réception à la sortie. Ils nous proposent aussi leur regard sur leurs propres films, avec le recul actuel.

Des anecdotes et témoignages

Nous avons également droit à une multitude d'anecdotes loufoques comme celle sur la rencontre entre Benoît Poelvoorde et Albert Dupontel pour le film « Le Grand soir » ou encore le tournage alcoolisé de « Saint-Amour ». Ce livre permet de mieux se rendre compte de leur inventivité et de leur capacité à s'adapter aux difficultés de tournage.

Certains acteurs ont apporté leurs anecdotes et expériences sur le tournage des films de Delépine et Kervern. C'est le cas de Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners, Jean Dujardin, Albert Dupontel ou encore Yolande Moreau. Les auteurs ont aussi recueilli les témoignages des techniciens qui ont collaboré à la fabrication des films.

Benoît Delépine et Gustave Kervern lors du Festival CineComedies en 2021 - Copyright Bruno Tocaben

Une belle iconographie
Le livre est riche en iconographie, à commencer par cette superbe couverture, un dessin coloré de Delépine et Kervern chevauchant la fameuse « Mammuth » par David Merveille. L'ouvrage comporte des archives personnelles des réalisateurs, des photos extraites des films et d'autres prises durant les tournages. Il y a des documents intéressants comme ce mot de Yolande Moreau qui défend le projet du film « Louise-Michel » auprès des producteurs. Pour certains longs-métrages, une palette de projets d'affiches est présente, toutes différentes les unes des autres.

Après avoir refermé « Le Cinéma de Benoît Delépine & Gustave Kervern », vous aurez certainement envie de découvrir ou redécouvrir les films mentionnés dans le livre. Bonne nouvelle pour vous, Ad Vitam a édité un coffret avec l'intégralité de leur cinéma en 10 DVD. Il réunit les courts et longs métrages avec des bonus dont des commentaires audio. Le coffret comporte également un moyen métrage inédit en DVD, « Mords les » avec Brigitte Fontaine.


Coffret-DVD-Delepine-Kervern

ça peut vous interesser

Rencontre avec Claude Lelouch

Rédaction

Tendre et saignant : Cuisson parfaite !

Rédaction

Le Test : Réussi !

Rédaction