Focus

Les Producteurs de Mel Brooks

LES PRODUCTEURS

(1968)

LA PREMIÈRE COMÉDIE CULTE ET DÉJANTÉE DE MEL BROOKS

ENFIN DISPONIBLE EN VERSION RESTAURÉE 4K

LE 22 AOUT DANS LES SALLES OSBCURES

(Distribué par Carlotta Films)

« Les Producteurs, c'est le meilleur de la comédie en un seul film. Mel Brooks fait preuve d'un incroyable et incontestable talent en entremêlant tragédie-comédie, comédie-tragédie, pitié, peur, hystérie, schizophrénie, délire inspiré et folie généreuse avec de la magie pure. [...] Ceux qui ont vu le film et l'ont compris ont fait l'expérience d'un phénomène qui n'arrive qu'une seule fois dans une vie. »
Peter Sellers
Synopsis : jadis célèbre producteur à Broadway, Max Bialystock est désormais contraint de soutirer de l'argent à de riches octogénaires libidineuses en faisant le gigolo. Un jour débarque le timide et névrosé Leo Bloom, chargé de vérifier ses comptes. Constatant certaines irrégularités, le comptable fait remarquer qu'il y aurait beaucoup d'argent à se faire en montant un spectacle qui s'avérerait être un flop immédiat. Les deux comparses décident de s'associer et tombent sur le projet parfait : une comédie musicale intitulée Le Printemps d'Hitler, écrite par un certain Franz Liebkind, faisant l'apologie du Troisième Reich. Max et Leo sont persuadés qu'ils tiennent là un four assuré. Mais le public sera-t-il du même avis ?
(Sources : Carlotta Films)


A propos de Mel Brooks :

Né dans une famille juive germano-russe à New York le 28 juin 1926, Mel Brooks travaille comme standup comic après avoir servi dans l’armée de terre lors de la Seconde Guerre mondiale. Avec Woody Allen, Neil Simon, Carl Reiner et d’autres, il écrit pour le Sid Caesar’s Your Show of Shows, lequel devient le Caesar’s Hour. Mel Brooks et Buck Henry travaillent ensemble pour créer à la télévision la parodie d’espionnage Max la Menace (Get Smart) diffusée de 1965 à 1970, avec Don Adams.

Durant cette époque, il est producteur de théâtre, épouse en 1964 l’actrice Anne Bancroft (avec qui il a un fils Max en 1972, et reste marié jusqu'au décès d'Anne Bancroft en 2005) et coréalise avec Ernest Pintoff son premier film : un court-métrage parodique sur l’art moderne intitulé The Critic, qui remporte un Oscar.

Il écrit ensuite un scénario fondé sur son expérience avec les producteurs de Broadway, qui devient son premier long métrage en tant que réalisateur : Les Producteurs (The Producers) et qui remporte un Oscar (le seul de sa carrière). C'est là qu'il fait la connaissance de l'acteur qui devient son coéquipier dans bon nombre de ses films, Gene Wilder.

Lors de la sortie de son deuxième long métrage en 1970, Le Mystère des douze chaises (The Twelve Chairs), Hollywood critique le film comme étant trop juif. En 1974, alors qu'il est en train de tourner un de ses plus célèbres films, Le shérif est en prison, Gene Wilder lui propose un scénario original. Il s'agit alors de Frankenstein Junior, une parodie du grand film des années 1930, qui devient par la suite son film le plus célèbre, avec Les Producteurs. Le rôle d'Igor est alors joué par Marty Feldman. Le reste de la troupe est constitué de Teri Garr, Cloris Leachman, Peter Boyle (apparaissant quelques années plus tard aux côtés de Robert De Niro dans Taxi Driver) et on peut même apercevoir Gene Hackman dans le rôle de l'ermite aveugle.

Lire la suite...
Zero Mostel et Gene Wilder.

ça peut vous interesser

Les Fleurs de Shanghai : Elles fleurissent de nouveau

Rédaction

Elephant Man : Je ne suis pas ce que vous croyez

Rédaction

Le crocodile de la mort : L’autre Crawl

Rédaction