10 juillet 2020
Interviews

Dany Boon en interview à Lille

Dany Boon face aux journalistes lors de l'avant-première de "Supercondriaque" (Sortie le 26 février 2014).

Synopsis : Romain Faubert est un homme seul qui, à bientôt 40 ans, n’a ni femme ni enfant. Le métier qu’il exerce, photographe pour dictionnaire médical en ligne, n’arrange rien à une hypocondrie maladive qui guide son style de vie depuis bien trop longtemps et fait de lui un peureux névropathe. Il a comme seul et véritable ami son médecin traitant, le Docteur Dimitri Zvenska, qui dans un premier temps a le tort de le prendre en affection, ce qu’il regrette aujourd’hui amèrement. Le malade imaginaire est difficilement gérable et Dimitri donnerait tout pour s’en débarrasser définitivement. Le docteur Zvenska pense avoir le remède qui le débarrassera en douceur de Romain Flaubert : l’aider à trouver la femme de sa vie. Il l’invite à des soirées chez lui, l’inscrit sur un site de rencontre, l’oblige à faire du sport, le coach même sur la manière de séduire et de se comporter avec les femmes. Mais découvrir la perle rare qui sera capable de le supporter et qui par amour l’amènera à surmonter enfin son hypocondrie s’avère plus ardu que prévu...


A propos du film :

La nouvelle réalisation de Dany Boon est arrivé et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle était attendu. Pourquoi ? Parce que cette comédie réuni le ch'ti mi et Kad Merad. Un duo que le public connaît bien.

Pour ses retrouvailles avec celui qui a partagé son extraordinaire succès de "Bienvenue chez les Ch'tis", Dany Boon a choisi un sujet qu'il connaît bien pour sa nouvelle comédie : l'Hypocondrie. Oui, le gars d'Armentières est un grand malade. Au sens propre comme au figuré d'ailleurs. D'abord parce qu'il sait que reformer le duo qui a attiré plus de 20 millions de spectateurs, ça s'accompagne forcément d'une grosse attente.

Même si comparaison n'est pas raison, il faut bien reconnaitre que "Supercondriaque" a quelques points communs avec "Bienvenue chez les ch'tis". Même duo d'acteur bien sûr mais pas seulement. Avec "Supercondriaque", Dany Boon se moque une nouvelle fois de lui-même avec là encore un idéal féminin à conquérir pour son personnage. Un homme qui va affronter bien des péripéties, parfois banales mais quand on a peur de tout ou presque, ça devient très vite dangereux et par la même occasion, clownesque.

Lire la suite...


ça peut vous interesser

Avant-première : J’irai mourir dans les Carpates

Rédaction

Petit Pays : Jean-Paul Rouve au Rwanda

Rédaction

Le Lion avec Dany Boon

Rédaction