Netflix

3% : Les Hunger Games brésiliens

Par Clara Lefèvre-Manond
 

Il s’agit de la première production originale de Netflix au Brésil. "3%", c’est la série complètement dystopique dont on a besoin (même sans confinement et pandémie). Diffusée pour la première fois le 25 novembre 2016, Netflix marque le coup avec cet univers décalé, mélangeant un soupçon d’apocalypse à la science-fiction et la technologie. Zoom sur une série qui vaut 100% le coup.

C'est quoi cette série ?
3% nous plonge dans une société dystopique divisée en deux : d’un côté les riches (3% de la population) et de l’autre les pauvres. Pour pouvoir accéder à la plus haute strate, les participants se départageront autour d’épreuves. Mais seulement 3% d’entre eux arrivera au bout…

Saison 1 à 3 - Série brésilienne en cours de production


La série 3% : le concept

Promis je vais essayer de vous pitcher la série sans spoiler (oui j’ai déjà vu les trois saisons oupsi). Dans "3%", vous êtes propulsé dans une société dystopique divisée en deux. D’un côté les pauvres et de l’autre, les personnes les plus riches soit 3% de la population. Pour accéder à ces hautes sphères et faire partie de ces fameux 3%, chaque personne à une seule et unique chance : le « Processus ».

L’année de leur 20 ans, les citoyens sont appelés à participer au « Processus » qui les départagera au fil de diverses épreuves, mais seulement 3% d’entre eux arriveront au bout. Autant vous dire que pour réussir, il faut être rusé, intelligent, souple, mesquin… Bref tous les coups sont permis pour accéder à « l’Autre Rive ». Celle où les 3% mènent la grande vie (voilà des caractéristiques de sélection de la population qui font un peu penser à la série des années 70 : "L'Age de Cristal", non ? n.d.l.r.).

Le synopsis de la saison 1 est très simple : pendant les 8 épisodes on suit les épreuves du « Processus ». La saison 2 en dévoile plus sur « l’Autre Rive », le pourquoi de toutes ces misères et conduit à une sorte de révolution dans les hautes strates de cette société dystopique. La saison 3 (la dernière pour le moment) nous montre les conséquences de cette révolution et ce qui a été mis en place à la suite de cela. Pas encore convaincu(e)s ? Continuez de lire et vous succomberez...

serie-trois-pour-cent-1

Science-fiction cynique et rafraîchissante

"3%" se déroule dans le futur, mais on ne connait pas la date exacte. Géographiquement on devine que l’intrigue se situe au Brésil, dans une époque de très grande pauvreté, mais pour autant, on ne nous mentionne pas le nom du pays. Science-fiction oui mais ce n’est pas que simple gadget à gogo. On pourrait même dire qu’il n’y en a pas, mais ce n’est pas vrai… Les riches de « l’Autre Rive » sont évidemment équipés et tout le monde possède une puce. Ils sont juste relativement peu visibles et ne sont pas le sujet principal de la série.

Si "3%" rappelle forcément d’autres oeuvres comme "Black Mirror", "Bienvenue à Gattaca" ou "Hunger Games", la série s’est créée son propre univers. Pas caricaturale, juste et très souvent cynique, "3%" aborde beaucoup de sujets avec brio. Il n’est pas simplement question de bien ou de mal, "3%" fait profondément réfléchir. Dans le fond, la série questionne le spectateur sur les choix qu’il aurait fait à la place des personnages, notamment lors du Processus. Que sommes-nous prêt à faire pour s’extirper d’une mauvaise situation sur le « Continent » ?.

En très peu d’épisodes, la série dramatique aborde des sujets sur le caractère humain et jusqu’où nous serions prêts à aller pour avoir une vie meilleure ou pour lutter contre un système injuste. Cette série dystopique se veut aussi une vaste critique du Brésil où la différence entre les classes sociales fait rage.

serie-trois-pour-cent-2
3%. Une série créée pour la chapine Netflix par Pedro Aguilera avec João Miguel, Bianca Comparato, Michel Gomes, Rodolfo Valente.
Un show bien construit

Un casting d’inconnus pour nous, mais qui ne l’est pas vraiment pour les brésiliens. Tous sont excellents. Ils arrivent bien à nous faire ressentir leurs émotions et ce qu’ils traversent. Pour encore mieux apprécier les jeux d’acteurs et la série : regardez là en V.O. ! Le portugais brésilien apporte une petite touche supplémentaire (et surtout la synchronisation labiale avec l’anglais est catastrophique).

Aujourd’hui, la dure loi des audiences est reine dans le monde des séries et là où les productions ont vite fait de s’enflammer et de produire la saison de trop, Netflix Brésil prend son temps. Les saisons n’étaient pas diffusées tous les ans (pour preuve la saison 1 date de 2016), la saison 4 qui est toujours en production sera par ailleurs la dernière. La réalisation joue pour beaucoup dans le succès de "3%" et mon coup de cœur pour cette série. Pas dans le respect total des codes de la réal, la série brésilienne se permet des zooms, des cadrages penchés, de travers, etc. Cela change et ça fait du bien.

Musicalement parlant, là aussi 3% fait des merveilles. Tantôt festives tantôt moroses, les musiques donnent le ton. Mélodies angoissantes qui nous tendent pendant les épreuves du « Processus » ou mélodies endiablées pour le Carnaval, il y a de tout, avec des sons et des notes récurrentes. Dans l’ensemble "3%" a su se créer son univers, allant de la production au montage, en passant par la réalisation, dans une époque où toutes les séries semblent pré-formatées.

À l’image de peu de séries, "3%" est un réel bol d’air frais qui ne souffre d’aucun cliché imposé aux séries ou aux telenovelas, dont les sud-américains sont si friands. Avec une trame de fond actuelle, une production conséquente, de belles images et de très bons acteurs, "3%" est l’une des séries Netflix à ne surtout pas manquer. La saison 4 devrait arriver courant 2020...

ça peut vous interesser

The Lovebirds : Ca piaille un peu trop

Rédaction

Frères de Sang de Spike Lee

Rédaction

White Lines : Meurtre à Ibiza

Rédaction