26 novembre 2020
Netflix

Away : Un prodigieux voyage vers Mars

Par Clara Lefèvre-Manond

Netflix l’a enfin fait. Après de dernières productions plutôt très moyennes, la plateforme américaine signe une rentrée coup de poing avec "Away". Disponible depuis le 4 septembre, et signée Andrew Hinderaker ("Penny Dreadful"), la série vous emmène à bord de l’Atlas, qui conduit la première expédition pour Mars. Au programme : une Hilary Swank à couper le souffle, un voyage spatial, de bonnes idées… bref Netflix nous envoie dans l’Espace.

C'est quoi cette série ?

Emma Logan, astronaute américaine, doit quitter sa famille pour s’envoler à bord de la première expédition sur Mars. Entourée de quatre astronautes, la Commandante Logan doit faire face à plusieurs épreuves dans l’Espace, mais aussi sur Terre… tout comme sa famille.


Saison 1 - 10 épisodes - Avec Hilary Swank, Josh Charles, Mark Ivanir, Ato Essandoh, Vivian Wu, Ray Panthaki...

Une sacrée épopée
Un voyage pour la Lune dure environ 3 jours, alors imaginez-vous un vol vers Mars qui oscille entre sept et dix mois. Alors une série entière sur un voyage si loin va forcément s’accompagner d’embûches. Il va de soi que dans la réalité, un tel voyage doit être plus que périlleux, mais Netflix rend cette série un parcours du combattant pour les personnages (et pour nous). Parce que oui, on est pris dans le feu de l’action. L’épisode 2 m’a donné un stress pas possible, mains moites, cœur qui bat plus vite, la totale. J’étais à fond et limite plus stressée que les personnages de la série.

Bien que certains disent que c’est redondant, ce n’est pas ennuyeux. Le scénario nous raconte bien plus que ce voyage vers Mars, mais aborde des thématiques sociales à travers tous les personnages. La série nous montre les relations, parfois compliquées, entre l’équipage, leurs vies personnelles et leurs proches. Pour autant, on ne rentre jamais dans l’absurde, tout reste réaliste. Les personnages sont humains et doivent composer les uns avec les autres. On n’est pas dans une pure science-fiction où tout le monde se tire dans les pattes. L’entraide sera un des plus grands sujets de la série.

netflix-away1
Hilary Swank - Copyrights Netflix
"Away", c’est aussi la féminisation de la conquête spatiale admise depuis quelques années. Le cadre est-il ainsi posé dès le début de la série.

Une très grande Hilary Swank
Netflix a choisi l’actrice doublement oscarisée ("Boys Don’t Cry", "Million Dollar Baby"), Hilary Swank pour incarner l’héroïne de la série. Un peu (beaucoup) boudée par Hollywood ces derniers temps, elle nous démontre qu’on est toujours là, passé la quarantaine (parce que oui c’est comme ça que ça se passe pour les femmes dans le cinéma). Brillante, épatante, touchante, courageuse, Hilary Swank incarne une commande à l’autorité naturelle. Dans un monde un peu machiste, elle est pleine d’assurance et sait se faire respecter. Hilary Swank est, à mon sens, la meilleure pour incarner ce rôle. Son aura, son talent et sa prestance font tout. Par ailleurs, elle aussi l’une des productrices exécutives de la série.

On retrouve aussi Josh Charles ("Le Cercle des poètes disparus", "The Good Wife") dans le rôle de Matt Logan, Ato Essandoh ("Chicago Med") le biologiste du vaisseau, Ray Panthaki joue le rôle d’un chirurgien, Vivian Wu est la meilleure chimiste au monde. Et enfin Mark Ivanir interprète Mischa, astronaute et ingénieur. Tous jouent leurs rôles avec brio et dépeignent les relations compliquées qui se jouent là-haut.


Une photographie de qualité
Brian Pearson est le directeur de la photographie de la série "Away". Et il a fait un job plus que remarquable. Les images sont à certains moments à couper le souffle. Elles permettent de mettre en valeur les lieux où se trouvent les personnages. L’Espace, le vide, la Terre… bref ça met des étoiles dans les yeux.

Avec "Away", Netflix signe enfin son retour dans la course. On ne sait pas pour l’heure, si une saison 2 est prévue, mais ce que l’on sait c’est que cette première saison est une prodigieuse entrée en matière. Une rentrée 2020 prometteuse pour Netflix, alors qu’on l’attend la saison 2 de la déjantée "Family Business", et la nouvelle série de Ryan Murphy : "Ratched".

ça peut vous interesser

The Undoing : Mais qui diable est le coupable ?

Rédaction

Pourquoi aimons-nous autant les films de Noël ?

Rédaction

Social Distance : La série confinée à ne pas louper

Rédaction