26 novembre 2020
Netflix

Bronx : La bande organisée d’Olivier Marchal

Par François Bour


Olivier Marchal est de retour en tant que réalisateur, cette fois sur Netflix. Dans ce film policier dont l’action se situe à Marseille, la carte de flic est un simple accessoire. Avec "Bronx", l’ancien flic aujourd’hui cinéaste reconnu ne change pas ses habitudes. Quoi qu’il en coûte.

Lorsqu’un flic de la BRI de Marseille vient rendre visite à la cheffe de famille d’un gang corse pour lui proposer un marcher, celle-ci lui rétorque que la seule différence entre elle et lui, c’est « une carte de flic ». Bienvenue dans la cité phocéenne. Quel meilleur décor pour un réalisateur comme Olivier Marchal. Cela sonne comme une évidence tant le contexte de la ville est propice aux histoires mises en scène par le réalisateur.

L’ancien flic fait des films avec et sur des flics

Une mise en scène qui s’appuie aussi sur la beauté des lieux, parfait contraste avec la violence qu’ils cachent. "Bronx" est bien un film d’Olivier Marchal. Des gueules, des flingues, un scénario d’hommes et de la violence non gratuite. Meurtres, trahisons et règlements de compte dans un beau cadre et avec une mise en scène soignée. Voilà la bande organisée d'Olivier Marchal. Tous ces éléments qu'on retrouve de film en films comme de fidèles compagnons qui incarnent son cinéma.

« Rattrapé par le grand banditisme, il lui faudra faire face aux trahisons, meurtres et règlements de compte ». Phrase tirée du synopsis de Carbone, précédent film du cinéaste français. Phrase qui correspond également à "Bronx". Il ne faut pas le nier, la filmographie d’Olivier Marchal n’est pas un modèle d’originalité. L’ancien flic fait des films avec et sur des flics dans des films policiers qui ont de la gueule. Ou plutôt des gueules. Car si "Bronx" reste dans la lignée des autres longs métrages du même genre dans la filmographie de Marchal, il se repose aussi sur les mêmes points forts.

netflix-bronx1
(de gauche à droite) Kaaris, Stanislas Merhar, Lannick Gautry et David Belle - Copyright Mika Cotellon

En premiers lieux, le casting et la direction d’acteur. Avec les valeurs sur comme Gérard Lanvin, Francis Renaud, Moussa Maaskri et Catherine Marchal, mais pas qu’eux. Il faut, en effet, un minimum de talent pour voir le potentiel de Lannick Gautry en gueule de flic évoluant en zone grise. Sans oublier la découverte Stanislas Merhar, le contre-emploi Kaaris et le retour du désert de David Belle. Un casting juste, mais surtout adéquat des premiers rôles aux seconds au sein de l’histoire.

Bronx aurait-il les qualités de ses défauts ?

Une fois encore il faut le dire, "Bronx" ne propose pas un scénario très original. Définitivement, ce n’est pas avec ce film qu’Olivier Marchal va surprendre le public. Surtout celui de Netflix, habitué, entre autres, des séries policières. Mais l’histoire de "Bronx" n’en reste pas moins prenante. Comme à ses habitudes, le scénariste Olivier Marchal centre son récit sur les hommes et les femmes qui le compose. Pas question de s’intéresser au montage d’une opération de police, à l’infiltration d’un agent, à la politique interne des services. Trop barbant. Mieux vaut la réalité du terrain, celle des arrangements, des coups de pute, des engrenages, des bavures maquillées et donc des personnages au milieu de tout cela. C’est une habitude dans les films d’Olivier Marchal et c’est, en partie, ce pour quoi sa filmographie parle pour lui.

"Bronx" aurait-il les qualités de ses défauts ? À savoir un film policier de Olivier Marchal qui se repose sur ce que le réalisateur à l’habitude de faire dans ces longs métrages sans s’efforcer à sortir de sa zone de confort. C’est le cas. C’est ce qui en fait aussi un bon film. Une chose va, peut-être, mettre tout le monde d’accord. "Bronx" est un film pensé pour le cinéma (produit par Gaumont à l’origine), avec une ambition cinématographique, qui est loin de faire tache dans le catalogue des productions Netflix.


Tous nos contenus sur "Bronx" Toutes les critiques de "François Bour"

ça peut vous interesser

Frères de Sang : Un Spike Lee mineur

Rédaction

Frères de Sang : Black Live Matter

Rédaction

Frères de Sang de Spike Lee

Rédaction