16 octobre 2021
En Une Netflix

Deserter Pursuit : Gare aux déserteurs !

Par Clara Lefèvre-Manond


Sortie à la fin du mois d’août 2021 sur Netflix, "Deserter Pursuit" est une série dramatique coréenne basée sur la BD en ligne du même nom. Passée inaperçue, il faut creuser et bousculer son algorithme (ou avoir regardé "Squid Game") pour la voir affichée dans son écran d’accueil. Mais que vaut vraiment ce K-drama ? Attention, gare aux déserteurs !

C'est quoi cette série ?

Dans "Deserter Pursuit", on suit An Joon-Ho, un jeune militaire coréen, qui voit sa morale mise à l’épreuve alors qu’il traque les déserteurs. Cette chasse révèle la dure réalité vécue par les jeunes appelés pendant leur service militaire obligatoire.

1 saison (en cours) - 6 épisodes - Avec Jung Hae-in, Gyo-hwan Koo, Kim Sung-Kyun

Avant toute chose, plaçons le cadre culturel sud-coréen. Le service militaire est ancré dans la culture coréenne. Il fait partie des quatre piliers constitutionnels avec l’éducation, le travail et les impôts. Fuir, s’échapper, déserter et passer à travers les mailles du filet est donc très mal perçu. Tous les hommes sud-coréens, valides et âgés de 18 à 28 ans, doivent alors effectuer un service militaire de deux ans. Une période qui va passer à 18 mois d’ici le mois de décembre 2021.

C’est dans ce contexte bien particulier que le jeune An Joon-Ho entre à la caserne. Et ce qui est intéressant dans cette série, c’est que le service militaire ne semble jamais avoir été un sujet sur lequel les créateurs se serait penchés, pour en aborder les différents aspects, négatifs comme positifs.

Une traque aux déserteurs !

À peine son service militaire commencé, Joon-Ho se retrouve inopinément membre de l’unité en charge de traquer les déserteurs. Faisant équipe avec un caporal excentrique, Han Ho-Yeol, il a découvrir la vérité brutale et la triste réalité de ceux qui ont fui la base…

C’est ainsi que la série aborde d’autres sujets, dépendant du service militaire, mais qui se produisent dans tous les milieux comme profiter de son pouvoir sur un ascendant ou encore le harcèlement moral et physique. On y aborde aussi le suicide et l’instabilité mentale à laquelle peut conduire le harcèlement ou la difficulté émotionnelle que peut provoquer le service militaire. La manière dont ces thèmes sont abordés n’est pas caricaturale et permet de mieux comprendre leur complexité.

Un drame parsemé d’humour

Si la série glisse dans le drame pur au fil des épisodes, le début joue sur un mix entre la comédie et le drame. Le personnage de Han Ho-Yeol est celui qui vient apporter un peu de légèreté à ce drame. Il a toujours un avis à contre-courant, une remarque piquante, des comportements improbables… et j’en passe ! Son personnage permet au spectateur de souffler un peu entre deux découvertes dramatiques. "Deserter Pursuit" est l’une des séries qui ne dévoile pas tout trop vite, la tension monte crescendo, et c’est un vrai plaisir de ne pas avoir découvert toute l’intrigue dès le premier épisode.

Acteurs et réalisation, un combo 100% gagnant

Côté casting, là aussi, "Deserter Pursuit" ne nous déçoit pas. Des jeux d’acteurs de qualité, les personnages semblent bien réels. Méconnus en France, les deux acteurs principaux Jung Hae-in et Gyo-hwan Koo (Peninsula) ont de belles années cinéma et télé devant eux !

Au niveau de la réalisation, rien à dire aussi. Certains passages, avec un effet d’accélération rythmant des séquences, nous plongent davantage dans la série et servent l’intrigue principale. La photographie importe aussi beaucoup dans la perception et l’impression globale de la série. Elle joue sur des contrastes avec des images tantôt sombres, tantôt lumineuses, de grands espaces verts ou, au contraire, l’effervescence de la ville. "Deserter Pursuit", c’est aussi une série avec du suspens, où il faudra voir retenir pour ne pas tout dévorer d’un seul coup ! Attention au dernier épisode! Vous risquez d’être surpris… On vous aura prévenu !

Dans son ensemble, la série Netflix "Deserter Pursuit" est une réussite. Tant sur plan du scénario que sur la réalisation et l’exécution de ce scénario. C’est un programme qui permet une réflexion sur des sujets délicats et encore un peu tabous. Maintenant que la saison 1 a été diffusée, la question d’une saison 2 se pose. Le succès de la série étant grandissant (et la fin se terminant sur un très gros cliffhanger) on ne peut que supposer une seconde partie à venir...

ça peut vous interesser

Maid : Ode à la résilience

Rédaction

Bartkowiak : Un bon film d’action, mais sans surprise

Rédaction

Undercover : Une série policière (enfin) réaliste

Rédaction