5 décembre 2021
Netflix

La Bataille de l’Escaut : Destins croisés

Par François Bour


"La Bataille de l'Escaut" est un film de guerre néerlandais mettant en avant la retraite allemande en 1944. Un long-métrage proposant un épisode de la Seconde Guerre mondiale filmé à travers 3 regards, trois personnages. Pour une mission, proposer du spectacle.


Une jeune femme néerlandaise qui va se retrouver au sein de la résistance, un soldat hollandais de l'armée allemande et un pilote de planeur anglais. C'est par ces trois personnages qu'est raconté le récit de La Bataille de l'Escaut. Trois destins. Une jeune femme cherchant à survivre en pleine retraite allemande. Un jeune soldat blessé sur le front russe, en plein doute et se retrouvant sur sa terre natale. Enfin, un arrogant pilote anglais, fils à papa cherchant à prouver sa valeur. Chacun de ses destins se retrouvant en Zélande, une province maritime des Pays-Bas.


Trois destins, trois trajectoires pour un seul film
Un film de guerre s'apprécie souvent par ses moments de bravoures, ses scènes sensationnelles, dans le sens premier du terme. Tension, émotions, spectacle visuel sont les ingrédients d'un film de guerre réussi. "La Bataille de l'Escaut" dispose bien de la bonne recette. Bien que les proportions ne soit pas celles d'un grand film de guerre, la recette est là. Comme en dents de scie. La guerre par trois visages oblige un traitement inégale. Trois trajectoires distinctes apportant chacune leur pierre à l'édifice du film. Le récit de la jeune femme est centrée sur le drame de la vie en territoire occupé avec les collaborateurs d'un coté, les résistants de l'autre. Le jeune pilote illustre le combat contre l'occupant alors que le jeune soldat de la Wehrmacht témoigne, malgré lui, de la cruauté Nazi.

netflix-bataille-escault1
Copyright Netflix
"La Bataille de l'Escaut", c'est le destin souvent tragique de civils résistants déterminés à aider les alliés. Cette bataille, c'est aussi ces soldats traversés par le doute alors que la Wehrmacht recule. Cet épisode oublié de la grande guerre est aussi similaire aux autres avec ses soldats alliés débarqués en pays étrangers, au risque de leur vie. Chaque partie du long métrage joue sa carte. Le spectacle visuel des combats en Zélande se trouve d'abord avec le jeune anglais. Avec l'opération aérienne Market Garden par exemple. La dramaturgie est accentuée auprès de la jeune résistante embarquée par les circonstances exceptionnelles. Alors, oui, il faut parfois s'accrocher au récit, faire preuve de patience. Parce qu'au fil de l'histoire, les trois personnages se rapprochent et leur histoire aussi. Il faut, certes, attendre 90 minutes pour que le film prenne de l'ampleur mais celle-ci vaut l'attente.


Tous unis dans l'horreur de la guerre
C'est la fameuse montée crescendo vers le momentum qui permet au film de prendre du grade. Car, oui, "La Bataille de l'Escaut" est un bon film. La patience est, certes, requise pour les aficionados de moments de bravoures, de corps qui tombent les uns après les autres. Pour autant, il suffit de porter attention à quelques éléments pour savoir que cette attente n'est pas veine. La qualité de la reconstitution d'abord. Avec peu d'effets visuels numériques mais bien du matériel de l'époque, de nombreux figurants et des décors bien choisis. Ces derniers permettent d'ailleurs quelques belles séquences visuels. Sans oublier des plans qui ne sont pas sans rappeler des références du genre. Pas question de les citer, car la comparaison peut induire en erreur, mais c'est assurément la marque d'un soin particulier apporté à la réalisation.

netflix-bataille-escault2
Copyright Netflix
C'est la route vers la folie de la guerre. Vers des séquences d'assauts très réussies vues à la fois par le personnage allié et le soldat de la Wehrmacht. La folie de la guerre, ce sont aussi ces résistants torturés, morts. Ce sont également des soldats obligés de se battre ou de survivre. "La Bataille de l'Escaut", ce sont tous ces destins. Tous réunis dans une dernière demie-heure dense, intense, digne.

Alors si "La Bataille de l'Escaut" n'est pas un grand film de guerre, c'est du fait de son scénario découpé en trois segments inégaux. Un choix assumé permettant d'offrir trois point de vue d'un même évènement. Un choix bien plus compliqué dans le déroulement du récit, le montage du film et la cohérence d'ensemble. Des risques amenant des latences inévitables, mais qui offrent une montée en puissance satisfaisante. Pour un constat, toujours le même. Celui de la violence, des drames, des vies fracassées. Quelque soit le camp dans lequel on se trouve. "La Bataille de l'Escaut" est un film à voir pour le garder en mémoire.

ça peut vous interesser

Tick Tick Boom : Andrew Garfield explose tout

Rédaction

Cry Macho : Les vieux jours de Clint Eastwood

Rédaction

Army of Thieves : Braquer un mythe

Rédaction