Netflix

Mirage : Coup de tonnerre sur le destin

Par Léa Delaplace


"Mirage" ("Durante la Tormenta" en version originale), on en parle comme d’un phénomène ou d’une illusion d’optique en sciences, on en parle comme d’une « hallucination ou expérience réelle » dans la dernière production d’Oriol Paulo, disponible sur Netflix. "Mirage" interroge le destin, les sentiments et les souvenirs.

Au cœur de cette fiction, une télévision cathodique et un caméscope utilisés par un jeune garçon, Nico, guitare à la main. Il se filme. Les cassettes qu’il enregistre, c’est la famille de Vera qui les retrouve trente ans plus tard, en déménageant dans leur nouvelle maison. Cette maison, celle de Nico enfant, celle de David et Ursula Ortiz. Véra, Gloria sa petite fille, et David son époux ne se doutaient pas que Nico était mort seulement quelques minutes après l’enregistrement de sa dernière cassette. Il a été renversé par une voiture en voulant fuir. Fuir quoi ? Une scène qu’il n’aurait pas dû voir et qui va influencer toute son existence…

Tout déraille pour Vera Roy lorsqu’elle devient « une femme du futur qui parle à travers la télévision », à Nico. Lui est en 1989. Elle vit trente ans plus tard et va changer son destin, qu’elle connaît tragique. Une vie sauvée pour une vie changée : en aidant Nico, Vera modifie la trame de sa vie depuis son enfance. Ses rencontres, son poste, sa famille : plus rien n’a existé excepté dans sa mémoire. Des souvenirs qui lui revienne au contact physique de l’autre, comme des flashs.

La jeune femme se lance alors dans une quête pour retrouver sa fille Gloria et convaincre, en vain, son entourage de sa vie d’avant. Personne ne la reconnaît, et ses relations ont été bousculées. David son époux devient son patient, elle qui n’est plus une assistante au bloc mais une cheffe chirurgienne s’interroge, cherche à comprendre. Est-elle en proie à un hallucination ou vit-elle une expérience réelle ? Le passé n’a-t-il donc jamais existé ?

netflix-mirage
Adriana Ugarte et Álvaro Morte - Copyright Netflix
Mirage nous transporte dans l’angoisse de la protagoniste, incarnée par l’actrice Adriana Ugarte, que l’on peut retrouver dans d’autres productions sur Netflix ("L’espionne de Tanger", "Palmiers dans la neige"). Le spectateur soupçonne le chemin que prendra sa vie avant d’être surpris du dénouement, bien qu’il puisse être anticipé par certains. « Je suis toi et toi tu es moi », Vera Roy construira-t-elle une nouvelle vie ou s’obstinera-t-elle à retrouver son ancienne ?

Aux côtés d’Adriana Ugarte, on retrouve Alvaro Morte dans le rôle de David. Surprenant dans son jeu d’acteur, il est loin de son précédent rôle qui l’a fait mondialement connaître et dans lequel il apparaît plus réfléchi et moins égoïste ("La Casa de Papel"). Chinon Darin réussit avec brio à détourner l’attention du personnage qu’il incarne, l’inspecteur, et finit par surprendre le spectateur sur sa véritable identité.

L’intrigue et la romance s’appuie sur une cascade de révélations en tout genre pour les personnages, qui n’en sont malheureusement pas pour le spectateur. Le rapport au temps, entre passé et présent, tend à rompre une grande partie du suspens, qui pourrait se voir plus entretenu. L’explication du film appartient à la science-fiction, certes, mais le réalisateur réussit à la rattacher à la réalité sans nécessiter la projection dans l’imaginaire du spectateur. Enfin, pas d’inquiétude si les histoires d’amour vous effraient, "Mirage" reflète bien plus l’amour maternel que l’amour conjugal bien qu’il soit un élément essentiel…

Pour une soirée divertissante, "Mirage" est un choix judicieux avec sa touche de romance, de mystère et de réflexion.

ça peut vous interesser

Le silence de la ville blanche : Téléfilm du dimanche

Rédaction

Dark : Le temps est un secret

Rédaction

Beasts Of No Nation : Au coeur des ténèbres

Rédaction