22 janvier 2021
Netflix

Mort à 2020 : Un OVNI débarque sur Netflix

Par Alexia Graziani


Pour finir l’année en beauté, les créateurs de la série à succès "Black Mirror" ont lâché dimanche sur Netflix, "Mort à 2020", un « documenteur » sur l’année écoulée (que l’on souhaite tous voir derrière nous), porté par un casting 5 étoiles, Samuel L Jackson en tête.

« C’était non seulement un format qui convenait parfaitement à la plateforme, réputée pour ses documentaires de grande qualité, mais aussi une formidable occasion de livrer une émission comique spéciale qui passe cette année en revue tout en présentant des comédiens brillants », explique le créateur de la série d’anticipation "Black Mirror" : Charlie Brooker

Une rétrospective tournée vers l’humour

Il est vrai que lorsque l’on regarde "Mort à 2020", on ne peut pas ne pas penser à des émissions comme Quotidien qui revient sur l’actualité de manière humoristique. Mais ici, le projet va plus loin et propose une véritable satire de l’actualité.

Non loin l’idée de modifier le cours des évènements, "Mort à 2020" se propose de revenir sur chaque détail de l’actualité, des incendies en Australie en passant par la tentative d’impeachment du président Donald Trump tout en abordant, bien entendu, la crise sanitaire du coronavirus. Néanmoins, les créateurs n’hésitent pas à bombarder leurs propos d’une bonne dose d’humour qui n’est pas de refus en ces temps difficiles. On fait donc face à des moments irréels, mais très drôles où le Premier ministre Boris Johnson devient noir pour « essayer de vivre la vie d’un noir » avant de faire machine arrière ou encore la reine Elizabeth concluant son discours sur YouTube avec la vente de son merchandising.

netflix-mort-a-20201
Samuel L. Jackson - Copyright Netflix

Au-delà d’une satire des évènements de 2020, "Mort à 2020" joue sur les codes du documentaire et propose une caricature du genre.

Les experts les plus mal informés

Véritable essence du documentaire, "Mort à 2020" ne déroge pas à la règle des experts. C’est ainsi que le film regroupe à l’écran le gratin des pires experts que nous étions habitués à voir sur notre télévision lors des JT de 20h. Se succède donc Jeanetta Grace Susan (interprétée par l’hilarante Liza Kudrow de la série "Friends"), porte-parole « officieuse » du président sortant Trump dont le travail est de rappeler sans cesse que les médias sont une brochette de menteurs, ou encore un scientifique dont les propos sont illustrés par des images d’archives n’ayant aucun sens, car les journalistes ne comprennent pas un mot de ces explications. Sont aussi présentes à l’écran des pointures du cinéma comme Samuel L. Jackson dans la peau d’un journaliste irascible ou mieux encore Hugh Grant, méconnaissable dans le rôle d’un professeur d’histoire un brin repoussant.

À ces témoignages de spécialistes « mondialement connu » se mêlent ceux de citoyens lambda dans lesquelles nous avons beaucoup de chance de reconnaître certaines de nos connaissances ou bien de se reconnaître dans certaines de leurs réflexions. Alors, "Mort à 2020" n’est pas non plus le film de l’année, mais vous pouvez passer un agréable moment et en ce moment, on en a bien le besoin !

ça peut vous interesser

Antebellum : En Bluray

Rédaction

Le blues de Ma Rainey : Captivant huis-clos

Rédaction

The Undoing : Mais qui diable est le coupable ?

Rédaction