Netflix

Snowpiercer : Le train aux mille et un wagons

Par Léa Delaplace


"Snowpiercer", c’est un scénario issu de la bande dessinée française, passé par le 7ème art sud-coréen et désormais adapté par des producteurs américains pour donner naissance à une série. Que penser de "Snowpiercer", série sur le petit écran qui est disponible sur Netflix ? C’est l’heure des premières impressions.

C'est quoi cette série ?
Sept ans après que le monde soit devenu une vaste étendue glacée, les survivants ont trouvé refuge dans un train, composé de 1001 wagons, et qui fait le tour du globe à toute vitesse. A bord, la guerre des classes, l’injustice sociale et la politique interne sèment le trouble.

Série en cours de production - Saison 1 - Avec Jennifer Connelly, Daveed Diggs, Mickey Sumner


On ne dira jamais le contraire, "Snowpiercer" est une série divertissante. Elle n’est ni trop, ni pas assez. Comprenez ici qu’elle n’est pas trop complexe et ne demande pas de concentration intensive pour démêler l’intrigue, mais est tout de même bien construite pour ne pas être trop prévisible. Une note de romance en arrière-fond, une bonne touche de science-fiction dans le cadre spatio-temporel et une teinte conflictuelle pour pimenter le tout.

netflix-transperceneige1
Jennifer Connelly - Copyrights TNT

Le Transperceneige nous projette dans un train qui ne s’arrête plus depuis maintenant sept ans. La Terre est entièrement glacée et inhabitable, les températures extrêmes, les hommes ne peuvent y survivre. Trois mille hommes et femmes ont pu monter, de gré ou de force, dans le train aux mille et un wagons, aux allures de Pôle Express. Jour comme nuit, le train circule à travers le monde, laissant apparaître des paysages montagneux… peu nombreuses sont ces images de synthèse, malheureusement.

Avec ce cadre, la série illustre une crise sociale : celle née d’un système de classe. Imaginez les passagers du Titanic version futuriste à bord d’un train et vous aurez une idée de l’intrigue du Transperceneige. Trois quarts des voyageurs appartiennent à la troisième classe ou sont « sans classe », montés sans billet. Des rejetons de la société qui ne voient plus la lumière du jour, dont certains sont devenus cannibales.

Un équilibre fragile et renversé lorsque la rébellion prend forme. André Layton (joué par Daveed Diggs), l’unique enquêteur parmi cette microsociété, traverse le train jusqu’à la première classe pour résoudre un meurtre. Et ce qu’il va découvrir embrase les « sans classe »… Cette révolte sera alimentée par l’avant du train à travers d’inédites décisions. A noter toutefois que certains pans des histoires individuelles en seraient presque abracadabrantesques, de quoi noyer le réalisme de cette série de science-fiction.

netflix-transperceneige2
Daveed Diggs - Copyright TNT

Dix épisodes tournés pour cette première saison, qui sera avec certitude suivie d’une seconde, actuellement diffusés sur la plateforme Netflix à raison d’un par semaine. À l’heure qu’il est, le 21 juin, seuls six sont disponibles. Cela est suffisant pour relever que cette série cherche à dénoncer les inégalités sociales qui persistent dans nos sociétés. "Snowpiercer" accuse la distinction sociale reposant sur l’argent, passe-droit pour le pouvoir. La série prône également les droits homosexuels, avec des personnages masculin comme féminins dont on suit les relations amoureuses et sexuelles.

Autre enjeu majeur et omniprésent, le patriarcat ! La personne aux manettes du train - et indirectement de la survie de l’humanité – n’est autre « la voix du train », Mélanie (interprétée par Jennifer Connelly). Mais à bord, peu le savent. Les passagers sont convaincus qu’elle n’est que la subalterne du patron de l’entreprise ferroviaire Wilford, lui qui est enfermé dans la cabine de pilotage. C’est pourtant bel et bien Mélanie qui gère aussi bien l’aspect technique que la sécurité ou l’approvisionnement des wagons…

"Snowpiercer", le train qui brise la glace, arrivera-t-il aussi à briser le tabou autour des castes ?

ça peut vous interesser

Le Procès : Plongée dans un système judiciaire

Rédaction

Le silence de la ville blanche : Téléfilm du dimanche

Rédaction

Mirage : Coup de tonnerre sur le destin

Rédaction