29 novembre 2021
Netflix

Trois (excellentes) raisons de regarder The Crown

Par Eléna Védère

"The Crown", la série évènement sur la Couronne Britannique revient en grande pompe pour un quatrième volet sur la plateforme Netflix. Mais quelle est la botte secrète de "The Crown" ? Quelles sont les raisons de son succès interplanétaire ? Analysons le phénomène britannique en trois points.

C'est quoi cette série ?

"The Crown" se concentre sur la Reine Elizabeth II, alors âgée de 25 ans et confrontée à la tâche démesurée de diriger la plus célèbre monarchie du monde tout en nouant des relations avec le légendaire premier ministre Sir Winston Churchill. L’empire britannique est en déclin, le monde politique en désarroi… une jeune femme monte alors sur le trône, à l’aube d’une nouvelle ère.

4 saisons - 40 épisodes - Avec Olivia ColmanTobias MenziesHelena Bonham Carter

Un : On habite avec la reine d’Angleterre et c’est plutôt badass

Qui n’a jamais rêvé de savoir ce qu’il se passait entre les murs richement décorés de Buckingham Palace ? La très protégée Royal Family, de par sa prestance et son importance, est une institution interplanétaire. Du mariage du prince Harry et de Meghan Markle à l’anniversaire de Sa Majesté, toute son actualité est porteuse du plus vif intérêt. Car celle qui représente la couronne britannique ne doit jamais faillir : elle est l’incarnation de Dieu et de fait, ne doit être que perfection. Elle fait partie de ces rares personnes qui ne font pas partie de l’histoire, mais qui font l’histoire.

tflix-the-crown2
Claire Foy et Matt Smith (XI) - Copyright Netflix

Et c’est ce visage, cette stoïque façade présentée au monde qui la rend plus intéressante encore. Alors, être le premier témoin des anicroches Windsoriennes et comprendre l’importance (parfois révoltante !) des protocoles royaux, voilà un programme qui nourrit convenablement notre curiosité.

Deux : C’est comme un cours d’histoire à huit heures un lundi, mais en mieux

La série commence en 1947 à Buckingham Palace. Un écran noir puis une quinte de toux de plus en plus féroce : voilà le roi George VI dans sa salle de bain qui graillonne du sang. La fin est bientôt proche, il le sait. Élisabeth, elle, a dix-neuf ans et est tout juste fiancée avec le Lieutenant Philip Mountbatten. Celui-ci vient de renoncer à sa nationalité grecque au profit de la couronne britannique pour devenir Baron de Greenwich, Comte de Merioneth, Duc d’Edinburgh et Chevalier de l’Ordre de la Jarretière. Deux minutes trente-cinq d’image et déjà tant de précision, de noblesse, de prestance, d’éclat : de royauté !

Dans "The Crown", Peter Morgan s’appuie tantôt sur les grands épisodes qui ont marqué l’Histoire, tantôt sur les petites querelles entre les membres de la Royal Family. Et c’est ce qui contribue à faire la force de la série. Elle est très ancrée dans le réel puisque nous (ou plutôt nos aïeux) avons pu vivre les évènements dépeints. Mais, d’un autre côté, "The Crown" nous fait rêver, nous donne la clé vers un monde inaccessible synonyme de luxe, éminence et dignité.

Trois : cinématographiquement, la série est d’une qualité prodigieuse

L’image parle d’elle-même et « irréprochable » pourrait être sa maxime. Benjamin Caron et Christian Schwochow conçoivent une ambiance austère qui pourrait faire figure de métaphore des exigences envers la famille royale (d’ailleurs souvent contestée par les personnalités subversives que sont Margaret et Charles).

netflix-the-crown3
Le casting de la saison 3

L’écriture retranscrit elle aussi très fidèlement ce sentiment de suprématie qui nous habite tout au long de la série. Fidèle à sa posture quasi prophétique, Queen Elisabeth II nous invite à réfléchir sur la patience, la tragédie ou la vérité en glissant quelques phrases dignes de sa personne : « Certaines choses ne peuvent être perçues que d’une seule manière, car elles n’ont qu’une seule signification. » Et que dire des acteurs et actrices, si remarquables dans leur rôle ? Claire Foy est angélique dans les deux premières saisons alors que la décoration d’Olivia Colman aux Golden Globes 2020 comme meilleure actrice dans une série télévisée dramatique parle d’elle-même.

Au risque de me répéter, émotion et maîtrise sont de mise dans cette série. Avec cet air d’orgue en fond, air qui inspire les dorures et les moulures au plafond, "The Crown" nous invite à un voyage dans le temps dans les bagages de la Royal Family. Et n’en doutez pas : l’aventure vaut la peine d’être vécue !

ça peut vous interesser

My Son : Interview de Christian Carion

Rédaction

My Son : Un remake réussi

Rédaction

The Father : Gagnez vos bluray !

Rédaction