News

Prix Louis Delluc pour Jeanne

Le prix Louis-Delluc 2019 a été remporté ce lundi par le film "Jeanne" de Bruno Dumont.

"Jeanne" du cinéaste Bruno Dumont, un film revisitant la figure de Jeanne d’Arc, a remporté ce lundi le prix Louis-Delluc 2019, récompense considérée comme le Goncourt du cinéma. « Je suis très touché pour ce film très important pour moi. De me voir associé à Louis Delluc est un honneur. Je suis un enfant du cinéma français et de ce cinéma-là, celui de mes maîtres », a réagi le cinéaste joint au téléphone par les organisateurs alors qu’il est en tournage en Allemagne.

Synopsis : Année 1429. La Guerre de Cent Ans fait rage. Jeanne, investie d’une mission guerrière et spirituelle, délivre la ville d’Orléans et remet le Dauphin sur le trône de France. Elle part ensuite livrer bataille à Paris où elle subit sa première défaite. Emprisonnée à Compiègne par les Bourguignons, elle est livrée aux Anglais. S’ouvre alors son procès à Rouen, mené par Pierre Cauchon qui cherche à lui ôter toute crédibilité. Fidèle à sa mission et refusant de reconnaître les accusations de sorcellerie diligentées contre elle, Jeanne est condamnée au bûcher pour hérésie. 

A propos de Bruno Dumont :

Bruno Dumont est natif du Nord. Il tente, en 1977, le concours de l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) qu'il ne réussit pas et s'inscrit en fac de philosophie à Lille. En 1982, il enseigne la philosophie à des lycéens à Hazebrouck et à Beaucamps-Ligny, puis la culture générale à des BTS. À partir de 1986, il se tourne vers l'audiovisuel et réalise une quarantaine de films courts, documentaires, publicitaires et institutionnels. Après un premier court métrage intitulé Paris (Paris) en 1993, il rédige deux projets pour le compte de la télévision : une série documentaire de quatre volets (Arthur et les fusées) et un scénario de court métrage (Marie et Freddy). En 1996, il écrit et réalise son premier long métrage, "La Vie de Jésus", qui est récompensé par une mention spéciale Caméra d'or au festival de Cannes et par le prix Jean-Vigo en 1997. Deux ans plus tard, il réalise "L'Humanité", qui reçoit le grand prix du jury du festival de Cannes et un double prix d’interprétation pour ses acteurs non professionnels, Séverine Caneele et Emmanuel Schotté.

Lire la suite...

LA CRITIQUE DU FILM PAR AUXENCE MAGERAND

ça peut vous interesser

Le Voyage du Dr. Dolittle : L’arche de Downey

Rédaction

Proxima : Vertige du néant

Rédaction

Chanson Douce : La mélodie du thriller

Rédaction