Podcasts

Les Aventuriers des Salles Obscures : Spider-Man : Homecoming

Spiderman : Homecoming. Peter Parker et Tony Stark sont ensemble pour ce premier volet solo des aventures de l'homme araignée. "Spider-Man Homecoming" est évoqué dans ce podcast proposé par Les Aventuriers des Salles Obscures diffusée sur Radio Campus Lille.

Une émission présentée par François Bour avec Christophe Colpaert et Guillaume Meral.



La critique de "Spider-Man Homecoming" :

Après des années de conflit avec Sony, Marvel a enfin récupéré (partiellement) les droits de Spiderman, et peut donc intégrer ce héros majeur des comics à son univers cinématographique. La première apparition du personnage s'est faîte dans "Captain America : Civil War". "Spider-Man Homecoming" est le premier film du MCU dont il soit le protagoniste. Pour un résultat fort décevant.

"Spider-Man Homecoming" part pourtant d'une idée intéressante : mélanger les codes du film de super-héros (en gros, ceux de la recette habituelle de Marvel qui font le succès de la franchise depuis tant d'années) et ceux du teen movie (certains classiques du genre, "La Folle Journée de Ferris Bueller" en tête, sont lourdement référencés ici). Toutefois, s'il parvient à développer de façon très classique, mais à peu près satisfaisante, sa partie super-héroïque (qui n'est cependant pas entièrement dépourvue de défauts, nous y reviendrons), le film peine beaucoup plus quand il se penche sur la vie quotidienne de Peter Parker.

La faute, pour commencer, à des personnages bien trop peu développés : dans l'entourage de Peter, seul son meilleur ami Ned est vraiment mis en avant, et il reste malgré cela un simple sidekick comique. Passe encore que l'humour qu'il amène soit souvent assez lourd - après tout, c'est une question de goûts - mais, plus problématique, le personnage se révèle au final totalement inutile dans l'intrigue ; pire encore, il est plus un poids qu'autre chose pour le héros, que ce soit en tant que Peter Parker ou en tant que Spider Man : dur de comprendre à quoi tient leur amitié, si ce n'est "par défaut", parce qu'ils sont montrés comme les deux "parias" de la classe.

Lire la suite...

ça peut vous interesser

L’Ombre de Staline : Au-delà d’un biopic

Rédaction

Frères de Sang : Un Spike Lee mineur

Rédaction

Le Voyage du Docteur Dolittle en Bluray

Rédaction