20 septembre 2020
Podcasts

Les Aventuriers des Salles Obscures : 18 Janvier 2020

LES AVENTURIERS DES SALLES OBSCURES

18 Janvier 2020

Une émission présentée par Christophe Dordain avec le concours de Jérémy Joly, Estelle Aubin, Léa Delaplace, Justine Briquet et Amaury Foucart.

Au sommaire de cette édition du 18 Janvier 2020 : "1917" de Sam Mendès, "Je ne rêve que de vous" avec Elsa Zylberstein, "Une Belle Equipe" avec Kad Merad, "Le Lion" avec Dany Boon,  "Swallow" de Carlo Mirabella-Davis, "Selfie" avec Manu Payet.

L'émission est diffusée le samedi, de 14h à 15h, sur Radio Campus Lille (106.6 FM) et est ensuite disponible sur Ausha.

A propos du film 1917 :

À Hollywood, il est passionnant de voir à quel point le film de guerre constitue un terrain d’expérimentation idéal pour les plus grands cinéastes. Steven Spielberg avec "Il faut sauver le soldat Ryan", Terrence Malick avec "La Ligne rouge", Mel Gibson avec "Tu ne tueras point…" Tout ce beau monde semblent se lancer des défis pharaoniques, avec des œuvres singulières où s’illustrent leurs obsessions d’auteur.

Il y a deux ans, c’était "Dunkerque", superproduction de 100 millions de dollars où Christopher Nolan courbait l’espace-temps avec une appréhension innovante du découpage cinématographique. Avec un budget similaire, Sam Mendes répond à ce film avec une proposition totalement contraire, excluant le montage, puisqu’il prend le risque de tout tourner en plans-séquences rassemblés.

Faire du cinéma, c’est enregistrer le mouvement du temps. Là où l’art du montage a toujours réussit à le feindre, le temps réel, de la manière la plus factuelle qui soit, n’a jamais été aussi bien représenté que par le procédé du plan-séquence. Puisqu’il se déroule durant une temporalité très courte, le récit de "1917" est, quant à lui, parfaitement servi par la technique. Une poignée de plans-séquences rassemblés de manière invisibles, formant un grand tout de deux heures, pour une action ayant exactement la même durée. Voilà qui nous permet de suivre un exploit militaire au plus proche de ceux qui le réalisent, que ce soit dans leurs moments de stase (très justement représentés), ou de stress intense (que l’on ressent tout autant).

Lire la suite...

ça peut vous interesser

Cosmos 1999 : Guide des épisodes

Rédaction

La Une est à Vous : 30 mars 1974

Rédaction

La Une est à Vous : Guide des épisodes saison 1

Rédaction