25 janvier 2022

Andrew Garfield

portrait-andrew-garfield

Par Sophie Chomel

 

Né le 20 août 1983 à Los Angeles, Andrew Garfield est un acteur américano-britannique. Ce dernier est récompensé d’un Tony Award, de deux British Academy Award. Garfield est de même nominé à plusieurs reprises aux Oscars pour son rôle dans "The Social Network" (2011) et "Tu ne tueras point" (2017). Il est considéré comme une star montante, surement parce qu’il choisit ses projets avec parcimonie et prudence.

 

Les premiers pas à l’écran

C’est en 2007 que sa carrière débute dans le drame "Lions et Agneaux", réalisé par Robert Redford. Il y interprète un étudiant américain. Durant la même année, il figure dans "Boy A". Dans ce dernier, il livre au spectateur un impressionnant jeu d’acteur qui illustre le désarroi d’un ex condamné retournant à une vie plus ou moins normale. Il se dévoile ainsi sur la scène britannique. Il marque son public en incarnant la figure de la seconde chance, celle de la réinsertion sociale et la rédemption. Cela lui vaut un British Award en tant que meilleur acteur.

 

La marque d’un jeune acteur

En 2010, Il est révélé au grand public grâce à son tout premier rôle masculin, au sein du drame indépendant "Never Let Me Go". Un film qui aura marqué son lancement définitif dans l’industrie cinématographique. Son rôle de Tommy, lui permet de révéler ses capacités émotionnelles, et de les retranscrire à l’écran. Voilà qui justifie sa nomination aux Golden Globes ainsi qu’aux BAFTAS. Il poursuit sa carrière en incarnant Eduardo Saverin (aux côtés de Jesse Eisenberg) dans "The Social Network" de David Fincher.

Une ascension limitée ?

Andrew Garfield se fraye un chemin sur la scène hollywoodienne. En 2010, il est choisi par Sony pour incarner une toute nouvelle version de Peter Parker. Il est important de noter que beaucoup de grands noms ont candidaté comme Logan Lerman ("Le Monde de Charlie"), Dylan O’brien ("Le Labyrinthe"), Daniel Radcliffe ("Harry Potter"), Timothée Chalamet ("Dune"), Asa Butterfield ("Sex Education"), Josh Hutcherson ("Hunger Games") ou encore Freddie Highmore ("Good Doctor", "Bates Motel") mais n’avaient finalement pas été retenus.

C’est en 2012 qu’il succède à Tobey Maguire. Garfield endosse le costume de Spider Man dans la nouvelle saga "The Amazing Spider Man", dirigée par Marc Webb. C’est donc une période de sa vie importante puisqu’il incarne un héros populaire dont il est complètement fan. Malheureusement, même si le début de la trilogie est prometteur (avec un box-office très positif), le second opus (2015), "The Amazing Spider Man : Le destin d'un héros", est un échec ! Voilà qui contraint les studios Sony à annuler le contrat et laisser Disney reprendre le flambeau. Cette désillusion est amère pour Andrew qui se rend assez vite compte de la nature du projet, menés par des personnalités pas vraiment passionnées mais plutôt par une structure à soif de bénéfices.

portrait-andrew-garfield1
Andrew Garfield dans le film Tu ne tueras point
L’indépendance du chouchou hollywoodien

Après cette déception, Andrew décide de se replier sur des longs-métrages et des projets beaucoup plus matures, réalistes et fort en émotions pour mettre à profit son potentiel d’acteur dramatique. C’est ainsi qu’il joue le rôle de Desmond Ross ("Tu ne tueras point") réalisé par Mel Gibson en 2016. Garfield interprète le rôle d’un soldat altruiste d’une façon poignante. Incarnant, la gentillesse, la dévotion, le patriotisme, le refus de la violence, Andrew est brillant et frôle l’Oscar.

Solidement investi, la même année, l’acteur fait mouche dans sa composition de héros de la classe laborieuse qui tente coûte que coûte de sauver sa famille dans "99 Homes" (2016). L’ardeur de son interprétation entraîne le spectateur dans le dilemme moral du personnage qui se retrouve à devoir expulser d’autres familles pour pouvoir lui-même récupérer sa maison.

Ensuite, le jeune comédien endosse le rôle d’un missionnaire américain en route pour le Japon, à Okinawa, à la recherche de son mentor, à une époque ou les chrétiens sont persécutés par les autorités féodales. "Silence", réalisé par Martin Scorsese, est à la fois douloureux et apaisé. C’est l’œuvre d’un homme résolu au silence. Le tout donne un film ardu qui pose très sérieusement des questions de foi, tout en laissant la place au doute. Andrew Garfield est alors l'incarnation même de la figure de l’Orgueilleux, le plus « mauvais » des croyants car il doit vivre en vue de Dieu et non en vue de lui-même comme le fait Rodrigues.

portrait-andrew-garfield2
Andrew Garfield dans le film Silence
Entre ralentissement et prise de risque

En 2017, Andrew Garfield incarne Robin Cavendish dans "Breathe" un homme atteint de la polio. Refusant de subir sa maladie, il a transformé sa vie et celles de milliers de malades dans le monde. Il enchaine avec un film relevant du polar et du thriller onirique. "Under the Silver Lake" (2018) est une oeuvre ou l’univers est codé, rempli de références pop et cinématographiques en tout genres. Il y offre une prestation étonnante et plutôt maitrisée. Toutefois, elle ne convainc qu’une partie de son public. 

Tick Tick… Boom, une toute nouvelle facette énergétique et brillante

Cette année Andrew revient sur les écrans via la plateforme Netflix dans "Tick, Tick... Boom !". Un film qui nous plonge durant les années 90. Une production qui nous conduit dans le quotidien modeste d’un créateur de comédies musicales, à New York, entre la peur et l’amour que peut-il bien choisir ? Sa prestation est une réelle claque ! Garfield renouvèle son jeu d’acteur en nous prouvant doublement son potentiel. Il est surprenant par sa capacité à retransmettre des émotions aussi bien positives que négatives. Il incarne le personnage de Jon Larson, une figure solaire, noyé dans son désir de réussite. Persévérant, il est prêt à tout pour réaliser son rêve…

En attendant, vous pourrez bientôt retrouver Garfield d’ici quelques jours dans "Mainstream" sorti en VOD. Sans oublier, une possible apparition dans "Spider Man : No Way Home". Toutefois, rien n’est sur. On attendra la sortie en salles pour le découvrir...