Benoît Magimel

benoit-magimel-lola-vers-la-mer
Nationalité : Français

Métier : Acteur

Dernier film : Lola vers la mer

Crédits photographiques : Les Films du Losange


PORTRAIT

Né le 11 mai 1974, Benoît Magimel démarre sa carrière de comédien en apparaissant dans un clip de Vivien Savage. La même année, soit en 1988, il est sélectionné sur casting pour le premier film d'Etienne Chatiliez, "La vie est un long fleuve tranquille". Il y incarne Momo, le benjamin un peu morveux de la famille Groseille qui apprend qu'il est en fait issu de la très bourgeoise famille Le Quesnoy... Un postulat comme un autre qui propulse immédiatement Benoît au paradis des enfants-stars suite à l'immense succès obtenu par le film.

Pourtant, le gamin Magimel se fait plutôt rare au cinéma dans les années qui suivent. Un peu de télévision (il apparaît dans "Pause café", joue dans "Les Ritals" de Marcel Bluwal), et c'est déjà adolescent qu'on le retrouve, dans "Les années campagne", aux côtés de Charles Aznavour qui joue son grand-père. Il assiste ensuite aux débuts d'Elodie Bouchez dans "Le cahier volé", et il faut attendre 1995 pour le retrouver vraiment, dans "La fille seule" de Benoît Jacquot, avec le rôle, éphémère mais marquant, du petit ami de Virginie Ledoyen.

On le retrouve dans la foulée en petit malfrat sanguin dans "Les voleurs" d'André Téchiné. Outre une carrière ciné qui redémarre vraiment, Benoît Magimel ne dédaigne pas pour autant la télévision, avec le premier rôle du téléfilm "L'incruste" d'Emilie Deleuze, celui de "La colline aux mille enfants " de Jean-Louis Lorenzi, et un rôle important dans la série de l'été "Jalna".

Néanmoins, à partir de 1997, les rôles au cinéma s'enchaînent : mineur de fond d'origine polonaise dans "Une minute de silence", loubard attiré par les papillons de nuit dans "Déjà mort", Musset élégant et glacial dans "Les Enfants du Siècle", apparition fugace à vélo dans "Elle et lui au 14ème étage".

Benoît Magimel fut, début 2001, au top de l'actualité ciné avec pas moins de trois films en salle. D'abord le frère vengeur de "Selon Matthieu", ouvrier amoureux de la femme de son patron, puis l'incarnation mordorée d'un Louis XIV artiste et torturé dans "Le Roi danse", et enfin le héros romantique de "Lisa", réalisateur de cinéma emporté dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale.

Acteur exigeant, à la conscience affirmée, Benoît Magimel est enfin récompensé à sa mesure en décrochant le Prix d'interprétation à Cannes pour son incarnation d'un élève appliqué et amoureux de sa prof de piano dans "La pianiste". Le jeune comédien retrouve ensuite Florent Emilio Siri (son metteur en scène d'"Une minute de silence") pour "Nid de Guêpes", un polar survitaminé dans lequel il donne la réplique à Samy Naceri, Pascal Greggory, Nadia Farès et Sami Bouajila.

Benoît Magimel participe également à la version grand écran du "Petit Poucet" réalisée par Olivier Dahan, puis rencontre Claude Chabrol sous la direction duquel il tourne "La Fleur du Mal", énigme transgénérationnelle dans le milieu de la bourgeoisie de province, où il incarne François, le fils d'un pharmacien peu orthodoxe. Il retrouvera Chabrol pour "La Demoiselle d'Honneur". Le comédien apparaît aussi dans "Effroyables Jardins" de Jean Becker aux côtés d'André Dussollier, mais aussi dans l'intimiste "Errance", aux côtés de Laetitia Casta et Sagamore Stévenin. Suivront notamment "Les Rivières Pourpres 2", aux côtés de Jean Reno ou bien encore "Truands" de Frédéric Schoendoerffer.

Après "24 Mesures" et "L'Ennemi Intime", en 2008, il dominait une nouvelle fois l'actualité avec trois films : "Seuls Two" d'Eric et Ramzy, "Inju" de Barbet Schroeder et "La Possibilité d'une Ile" de Michel Houellebecq. Ont suivi "Sans laisser de traces", "Les Petits Mouchoirs", "Mon Pote", "L'Avocat" et "Des Vents Contraires" aux côtés d'Isabelle Carré et d'Audrey Tautou, c'était en septembre 2011.

Comédien discret s'il en est, Benoît Magimel était à l'affiche de "Cloclo", puis de la réalisation de Diane Kurys, "Pour Une Femme", sorti en juillet 2012 sur les écrans français. A suivi "La French", aux côtés de Jean Dujardin et de Gilles Lellouche. Après "La Tête Haute", "On voulait tout casser", "La Fille de Brest", "Money", "Carbone", "Nous finirons ensemble" et "Une Fille Facile", Benoît Magimel était de retour avec "Lola vers la mer" sorti le 11 Décembre dernier.

(Sources consultées : dossier de presse du film).

affiche-film-lola-vers-la-mer

FILMOGRAPHIE

1987 - La Vie est un long fleuve tranquille (Etienne Chatiliez)

1988 - Papa est parti... maman aussi (Lipinska)

1991 - Les années campagne (Leriche)

1992 - Toutes peines confondues (Michel Deville)

1992 - Le Cahier volé (Christine Lipinska)

1995 - La Haine (Mathieu Kassovitz)

1995 - La fille seule (Benoit Jacquot)

1996 - Les voleurs (André Téchiné)

1997 - Déjà mort (Olivier Dahan)

1998 - Une minute de silence (Florent Emilio Siri)

1999 - Elle et lui au 14eme étage (Blondy)

1999 - Les Enfants du Siècle (Kurys)

2000 - Lisa (Pierre Grimblat)

2000 - Selon Matthieu (Xavier Beauvois)

2000 - Le Roi danse (Corbiau)

2001 - Le Petit Poucet (Olivier Dahan)

2000 - La Pianiste (Michael Haneke)

2001 - Nid de Guêpes (Florent Emilio Siri)

2002 - La Fleur du Mal (Claude Chabrol)

2002 - Effroyables Jardins (Jean Becker)

2002 - Errance (Damien Odoul)

2003 - Les Rivières Pourpres 2 (Olivier Dahan)

2004 - La Demoiselle d'Honneur (Claude Chabrol)

2005 - Trouble (Harry Cleven)

2005 - Les Chevaliers du Ciel (Gérard Pirès)

2005 - Selon Charlie (Nicole Garcia)

2005 - Fair play (Lionel Bailliu)

2006 - Truands (Frédéric Schoendoerffer)

2007 - La Fille Coupée en Deux (Claude Chabrol)

2007 - L'Ennemi Intime (Florent Emilio Siri)

2007 - 24 mesures (Jalil Lespert)

2007 - Seuls Two (Eric Judor, Ramzy Bedia)

2007 - Inju la bête dans l'ombre (Barbet Schroeder)

2007 - La Possibilité d'une Ile (Michel Houellebecq)

2009 - Sans laisser de traces (Grégoire Vigneron)

2010 - Les Petits Mouchoirs (Guillaume Canet)

2010 - Mon Pote (Marc Esposito)

2010 - L'Avocat (Cédric Anger)

2011 - Forces Spéciales (Stephane Rybojad)

2011 - Des Vents Contraires (Jalil Lespert)

2011 - Cloclo (Florent Emilio Siri)

2012 - Pour Une Femme (Diane Kurys)

2014 - La French (Cédric Jimenez)

2015 - La Tête Haute (Emmanuelle Bercot)

2015 - On voulait tout casser (Philippe Guillard)

2016 - La Fille de Brest (Emmanuelle Berco)

2017 - Money (Gela Babluani)

2017 - Carbone (Olivier Marchal)

2018 - Nous finirons ensemble (Guillaume Canet)

2019 - Une Fille Facile (Rebecca Zlotowski)

2019 - Lola vers la mer (Laurent Micheli)

2020 - Lisa Redler (Nicole Garcia)

Tous nos contenus sur "Benoît Magimel"