4 décembre 2020

Dennis Quaid

Dennis Quaid
Nationalité : AméricainMétier : Acteur, RéalisateurDernier film : My Movie ProjectCrédits photographiques : u
Originaire de Houston, grande ville du Texas où il a vu le jour le 9 avril 1954 d'un père électricien, Dennis Quaid tient ses premiers rôles sur la scène du club théâtre de son lycée.

Après avoir obtenu un diplôme d'études théâtrales à l'université de Houston, il rejoint son frère aîné, le comédien Randy Quaid, à Los Angeles, et fait ses premières apparitions à l'écran, après un an de galères, dans "Crazy Mama" de Jonathan Demme, et surtout "La bande des quatre", de Peter Yates, dont le succès international l'aide à se faire un nom parmi les jeunes acteurs qui montent.

Finalement, la gloire arrivera sous l'égide de Philip Kauffman et de "L'étoffe des héros" où Dennis Quaid y tenait le rôle du très excentrique astronaute Gordon Cooper. Il incarne alors à merveille le visage d'une nouvelle jeunesse américaine, charmeuse, désinvolte et sûre d'elle.

En 1986, Quaid collabore pour la première fois avec Jim McBride sur "Big easy", dans lequel il incarne un policier cajun aux prises avec une vertueuse femme procureur incarnée par Ellen Barkin. Les années 80 seront celles de la gloire alors que l'acteur aligne les succès : la loufoquerie SF "L'aventure intérieure", où son personnage du lieutenant Pendleton doit se frayer un chemin parmi les mille dangers d'un corps humain, le suspens haletant de "Mort à l'arrivée", où le héros doit trouver en quelques heures l'antidote d'un poison létal qu'il a absorbé, son incarnation rêvée du grand showman Jerry Lee Lewis dans "Great Balls of Fire !", pour lequel il retrouve McBride, font de lui une star. Héros viril mais rarement négatif, touchant à tous les genres : le western (avec "Wyatt Earp", où il est un étonnant Doc Savage), le mélo historique ("Bienvenue au paradis"), la comédie policière ("Pas de vacances pour les Blues", avec Kathleen Turner), l'heroic-fantasy ("Cœur de dragon")...

Mais Dennis Quaid, ce n'est pas que le cinéma. Au théâtre, le mari de Meg Ryan (depuis 1991) a notamment joué dans "L'Ouest, le vrai", de Sam Shepard, à New York et en compagnie de son frère Randy, a aussi tourné dans plusieurs téléfilms et en a même réalisé un en 1998, "Everything that Rises", un drame terrien tendant vers le western dans lequel il avait Mare Winningham pour partenaire. Enfin, passionné de musique, Dennis Quaid a fondé en 1988 le groupe The Mystics et a écrit des chansons pour trois de ses films : "The Night the Lights Went Out in Georgia", "Tough Enough" et "Big easy".

Mercenaire vengeur plongé dans l'enfer de la guerre de Bosnie dans "Savior", père débordé par deux jumelles récalcitrantes dans "A nous quatre", alcoolique pathétique s'inventant des vies dans "La carte du cœur", joueur de football américain sur le retour dans "L'enfer du dimanche" puis de base-ball dans "Cœur de champion", et enfin père décédé et qui communique avec son fils par les ondes radio dans "Fréquence Interdite", il revient ensuite dans le mélo flamboyant "Loin du Paradis", en mari modèle qui se découvre soudain un penchant pour les hommes, dans l'Amérique ultra-nette des années 50. Et ce n'est pas fini, puisqu'on aura vu ensuite le comédien dans "Cold Creek Manor", un drame signé Mike Figgis, et "The Alamo", une reconstitution des aventures de Davy Crockett (joué par Billy Bob Thornton).

Après sa prestation dans "Le Jour d'Après", un film de science-fiction réalisé par Roland Emmerich, dans lequel Quaid incarne un climatologue tentant de retrouver son fils alors que le climat de la planète déraille complètement, on l'a vu face à un avion que l'acteur va ensuite s'acharner à remettre en route dans le film d'aventures "Le Vol du Phoenix" de John Moore, tandis qu'il croisait alors la route des frères Weitz pour la comédie cynique "En bonne compagnie" où sa fille devenait la petit amie de son jeune chef de service.

Retrouvailles en 2006 avec le même Paul Weitz, pour "American dreamz," où il incarnait un président des Etats-Unis complètement dépressif, qui devait participer à un jeu télé pour soigner sa cote de popularité. Suivra "Angles d'Attaque" l'année suivante. Pour 2009, place fut faite à "Smart People" et ensuite Dennis Quaid a enchaîné avec "Légion" et "Ce qui vous attend si vous attendez un enfant" de Kirk Jones.

En 2012, le comédien aura été le héros de la série "Vegas" aux côtés de Michael Chiklis. En avril dernier, on l'a vu associé à Robert Redford dans "Truth : Le Prix de la Vérité".


(Sources consultées : dossier de presse du film).
Filmographie :1975 - Crazy Mama (Jonathan Demme)

1977 - Jamais je ne t'ai promis un jardin de roses (Anthony Page)

1977 - September 30, 1955 (James Bridges)

1978 - Our Winning Season (Joseph Ruben)

1978 - The Seniors (Rodney Amateau)

1979 - La Bande des quatre (Peter Yates)

1980 - Gorp (Joseph Ruben)

1980 - Le Gang des frères James (Walter Hill)

1981 - L'Homme des cavernes (Carl Gottlieb)

1981 - La Vie en mauve (Jean-Claude Tramont)

1981 - Les Bleus (Ivan Reitman)

1981 - The Night the Lights Went Out in Georgia (Ronald F. Maxwell)

1982 - Johnny Belinda (TV) (Anthony Page)

1983 - L'étoffe des héros (Philip Kaufman)

1983 - La Force de vaincre (Richard Fleischer)

1983 - Les Dents de la mer 3 (Joe Alves)

1984 - Dreamscape (Joseph Ruben)

1985 - Enemy (Wolfgang Petersen)

1987 - L'aventure intérieure (Joe Dante)

1987 - Le Flic de mon coeur (Jim McBride)

1987 - Suspect dangereux (Peter Yates)

1988 - Everybody's all American (Taylor Hackford)

1988 - Mort à l'arrivée (Annabel Jankel)

1989 - Great balls of fire! (Jim McBride)

1990 - Bienvenue au paradis (Alan Parker)

1990 - Bons baisers d'Hollywood (Mike Nichols)

1993 - Flesh and bone (Steve Kloves)

1993 - Pas de vacances pour les Blues (Herbert Ross)

1993 - Wilder Napalm (Glenn Gordon Caron)

1994 - A Century of Cinema (Caroline Thomas)

1994 - Wyatt Earp (Lawrence Kasdan)

1995 - Amour et mensonges (Lasse Hallström)

1996 - Coeur de dragon (Rob Cohen)

1997 - Flics sans scrupule (Jim Kouf)

1997 - La Piste du tueur (Jeb Stuart)

1998 - A nous quatre (Nancy Meyers)

1998 - La Carte du coeur (Willard Carroll)

1998 - Savior (Predrag Antonijevic)

1999 - L'Enfer du dimanche (Oliver Stone)

2000 - Fréquence Interdite (Gregory Hoblit)

2000 - Traffic (Steven Soderbergh)

2001 - Dinner With Friends (Norman Jewison)

2002 - La Gorge du diable (Mike Figgis)

2002 - Loin du Paradis (Todd Haynes)

2002 - Rêve de Champion (John Lee Hancock)

2003 - Alamo (John Lee Hancock)

2004 - En Bonne Compagnie (Paul Weitz)

2003 - Le Jour d'Après (Roland Emmerich)

2004 - Le Vol du Phoenix (John Moore)

2005 - American Dreamz (Paul Weitz)

2005 - Une Famille 2 en 1 (Raja Gosnell)

2007 - Battle For Terra (Aristomenis Tsirbas)

2007 - Smart People (Noam Murro)

2007 - Angles d'Attaque (Pete Travis)

2008 - Les Cavaliers de l'Apocalypse (Jonas Akerlund)

2008 - The Express (Gary Fleder)

2008 - G.I. Joe Le Réveil du Cobra (Stephen Sommers)

2009 - Légion L'Armée des Anges (Scott Stewart)

2008 - Pandorum (Christian Alvart)

2009 - Q School (Ron Shelton)

2010 - Une Famille Très Moderne (Josh Gordon)

2011 - Ce qui vous attend si vous attendez un enfant (Kirk Jones)

2011 - Footloose (Craig Brewer)

2011 - Soul Surfer (Sean McNamara)

2011 - The Special Relationship (Richard Loncraine)

2012 - The Words (Lee Sternthal)

2011 - Nuits Noires (Martin Guigui)

2012 - Jayne Mansfield's Car (Billy Bob Thornton)

2012 - Playing The Field (Gabriele Muccino)

2012 - Switch (Dan Schecter)

2012 - The Words (Lee Sternthal)

2012 - At Any Price (Ramin Bahrani)

2013 - My Movie Project (Brill, Carr)

2015 - Truth : Le Prix de la Vérité (James Vanderbilt)
Tous nos contenus sur "Dennis Quaid"