29 novembre 2021

Emmanuelle Seigner

Emmanuelle Seigner
Nationalité : FrançaiseMétier : ActriceDernier film : Le Divan de StalineCrédits photographiques : Alfama Films



Elevée dans une famille d'artistes (Soeur de Mathilde Seigner, son père est photographe tandis que son grand-père Louis Seigner et sa tante Francoise étaient tous deux pensionnaires à la Comédie Française), Emmanuelle Seigner suit sa scolarité dans un couvent. Sa beauté magnétique se révèle dès son plus jeune âge, et elle entame, à 14 ans, une carrière dans le mannequinat. Elle fera la couverture de nombreux magazines à travers le monde. Elle fait une courte apparition, en 1984, dans "L'année des méduses", et elle décide de se consacrer pleinement au cinéma après sa rencontre avec Jean-Luc Godard, qui lui offre son premier vrai rôle dans "Détective" (1985).

C'est sur le tournage du thriller "Frantic" (1988), dans lequel elle joue une mystérieuse parisienne, qu'elle fait connaissance avec Roman Polanski. Ils se marient l'année suivante. Plus discrète que sa soeur Mathilde, la comédienne se fait assez rare sur grand écran : sournoise et fatale dans "Lunes de fiel" (1992), elle représente l'objet du désir candide de Jean-Pierre Marielle dans "Le Sourire" (1994) de Claude Miller.

Après avoir été nommée au César du Meilleure second rôle pour "Place Vendôme" (1998), elle tourne pour la troisième fois sous la direction de son mari dans "La Neuvième Porte", où elle incarne la figure humaine du Diable. Choisissant avec parcimonie ses films, elle est à l'affiche de drames tels que "Corps à corps" (2003) dans lequel elle campe une strip-teaseuse vivant un cauchemar ou encore "Laguna" (2001) aux côtés de Charles Aznavour.

Elle passe au registre de la comédie, en 2004, avec le film "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" d'Yvan Attal dans lequel elle interprète la femme d'Alain Chabat. Puis retour à un rôle plus dramatique dans "Backstage" d'Emmanuelle Bercot, où elle joue le rôle d'une chanteuse adulée au côté d'Isild Le Besco. Elle continue à faire des va et vient entre ces deux genres, jouant dans "Le Scaphandre et le Papillon" de Julian Schnabel en 2007 puis dans " Le code a changé" de Danièle Thompson en 2009.

L'année suivante, la comédienne est en tête d'affiche de "Chicas", le premier film de Yasmina Reza avant de jouer le (petit) rôle féminin de "Essential Killing" de Skolimowski, Prix du Jury de la 67ème Mostra de Venise. En 2012, elle rejoint Marc-André Grondin et Gérard Depardieu au casting de la nouvelle adaptation de "L'Homme qui rit" de Jean-Pierre Améris, tiré du roman de Victor Hugo avant d'être "Dans la maison" devant la caméra de François Ozon.

L'année suivante, Emmanuelle Seigner décrochait le premier rôle de "La Vénus à la Fourrure", sa quatrième collaboration avec Polanski, aux côtés de Mathieu Amalric. A l'automne 2016, la comédienne était à l'affiche de "Réparer les vivants" aux côtés de Tahar Rahim et d'Anne Dorval. Le 11 janvier prochain, ce sera "Le Divan de Staline" sous la direction de Fanny Ardant.


(Sources consultées : dossier de presse du film)
Filmographie :1984 - Détective (Jean-Luc Godard)

1984 - L'année des méduses (Christopher Frank)

1986 - Cours privé (Pierre Granier-Deferre)

1988 - Frantic (Roman Polanski)

1990 - Il Male Oscuro (Mario Monicelli)

1992 - Lunes de fiel (Roman Polanski)

1994 - Le Sourire (Claude Miller)

1996 - Nirvana (Gabriele Salvatores)

1996 - Pourvu que ça dure (Michel Thibaud)

1997 - La Divine poursuite (Michel Deville)

1998 - Place Vendôme (Nicole Garcia)

1998 - Projet RPM (Ian Sharp)

1999 - La Neuvième porte (Roman Polanski)

2000 - Fernando Krapp m'a écrit cette lettre (Yves Di Tullio & Bernard Murat)

2001 - Laguna (Dennis Berry)

2001 - Streghe verso nord (Giovanni Veronesi)

2002 - Corps à corps (François Hanss & Arthur-Emmanuel Pierre)

2004 - Backstage (Emmanuelle Bercot)

2004 - Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants (Yvan Attal)

2006 - Four last songs (Francesca Joseph)

2006 - La Môme (Olivier Dahan)

2007 - Le Scaphandre et le Papillon (Julian Schnabel)

2007 - Lou Reed's Berlin (Julian Schnabel)

2007 - Love Stories (Olivier Dahan)

2008 - Giallo (Dario Argento)

2009 - Chicas (Yasmina Reza)

2009 - Le code a changé (Danièle Thompson)

2010 - Essential Killing (Jerzy Skolimowski)

2012 - Dans la maison (François Ozon)

2012 - L'Homme qui rit (Jean-Pierre Améris)

2012 - Quelques heures de printemps (Stéphane Brizé)

2013 - La Vénus à la Fourrure (Roman Polanski)

2016 - Réparer les vivants ( Katell Quillévéré)

2017 - Le Divan de Staline (Fanny Ardant)
Tous nos contenus sur "Emmanuelle Seigner"