Marianne Jean-Baptiste

Marianne Jean-Baptiste
Nationalité : AméricaineMétier : ActriceDernier film : Edge Of TomorrowCrédits photographiques : Warner Bros. France

Annoncé comme le grand retour de Doug Liman à son genre de prédilection, Edge of Tomorrow se profile comme le film d'action du printemps. Attendu sur les écrans pour la fin mai, il réunit le duo inédit et alléchant Tom Cruise / Emily Blunt au cœur d'une bataille contre les Mimics – de redoutables créatures – qui se répète sans cesse, à la manière d'un cercle vicieux. Un thriller d'anticipation ambitieux, dans lequel on retrouve également Marianne Jean-Baptiste, essentiellement connue du public français pour son rôle d'agent à la poigne de fer dans FBI : porté disparus. Mais savez-vous vraiment qui est cette actrice de caractère ?

Douée de multiples talents, Marianne Jean-Baptiste s'est essayée à la composition musicale, à la chanson et même à la réalisation, mais c'est à sa carrière de comédienne que va sa préférence. Intègre et passionnée, elle a privilégié la voie de l'excellence pour concrétiser son rêve de Septième art et peut être fière du chemin parcouru.

Née à Londres, elle se démarque de l'archétype hollywoodien grâce à un physique qui échappe au diktat des magazines et à l'exotisme que lui procurent ses origines britannico-caribéennes. Si la jeune Marianne a pris conscience de sa vocation d'actrice très tôt, il lui faudra toutefois attendre l'âge de 24 ans avant de pouvoir faire ses premiers pas devant la caméra. Une entame de carrière qui peut déjà sembler tardive, mais qui se révèle précieuse, puisque l'aspirante comédienne en profite pour acquérir de solides bases en se formant à la prestigieuse Royal Academy of Dramatic Art.

Marchant dans les pas de Richard Attenborough, Sean Bean (Saga Hobbit, Game of Thrones) ou encore Ralph Fiennes, Marianne Jean-Baptiste tire un grand enseignement de ses années passées sur les planches. En 1991, confortée par ce 'background' classique, elle se lance dans le grand bain du Septième Art avec la comédie dramatique indépendante London Kills Me, mais connaît d'emblée un passage à vide et ne retrouve les plateaux de tournage que trois ans plus tard, en faisant une apparition éclair dans la série Cracker. Deux nouvelles années sans projets se passent, mais Marianne Jean-Baptiste a les nerfs solides et, ne se laissant pas décourager, elle voit enfin la chance lui sourire en 1996, avec Secrets et Mensonges. Sous la houlette de Mike Leigh, cinéaste phare de la scène indépendante britannique, elle décroche ainsi le rôle de la consécration et n'aura plus jamais à se préoccuper de courir les castings.

Nommée aux Oscars, Golden Globes et BAFTA pour ce rôle de femme en quête identitaire, elle bénéficie d'une reconnaissance unanime de la presse et gagne une renommée internationale. Si ses débuts ont été difficiles, elle reçoit dorénavant une pluie de propositions et donne un nouvel élan à sa carrière en 2000, en franchissant l'Atlantique pour vivre le rêve américain. The Cell, avec Jennifer Lopez, et le Spy Game de Tony Scott lui mettent le pied à l'étrier et lui donnent le goût du registre policier. En 2002, Marianne obtient le rôle emblématique de Vivian Johnson dans FBI : porté disparus et ne s'en défera plus jusqu'à l'arrêt de la série, sept ans et 160 épisodes plus tard.

Devenue un visage incontournable de la fiction US, la comédienne gère la suite de sa carrière en veillant à conserver une constance thématique et qualitative. Parmi ses projets, on peut citer : Takers, 360 ou, plus récemment RoboCop, qui traduisent tous la même prédilection pour les rôles forts. Se glissant dans le costume du Dr. Whittle pour Edge of Tomorrow, Marianne Jean-Baptiste devrait selon toute vraisemblance ajouter une touche badass à l'intrigue.


(Sources consultées : dossier de presse du film).

Filmographie :1996 - Secrets et mensonges

1998 - How to Make the Cruelest Month (Kip Koenig)

1998 - Murder of Crows (Rowdy Herrington)

1998 - Nowhere to Go (John Caire)

1998 - Promesse d'amour (Charles Burnett)

1999 - 28 jours en sursis (Betty Thomas)

2000 - The Cell (Tarsem Singh)

2000 - Un Été pour tout vivre (Suri Krishnamma)

2001 - Men Only (TV) (Peter Webber)

2001 - Spy game, jeu d'espions (Tony Scott)

2006 - Jam (Craig Serling)

2007 - La cité de l'ombre (Gil Kenan)

2010 - L'esprit d'une autre (TV) (Christopher Leitch)

2010 - Takers (John Luessenhop)

2012 - 360 (Fernando Meirelles)

2012 - Won't Back Down (Daniel Barnz)

2013 - Robocop (José Padilha)

2014 - Edge Of Tomorrow (Doug Liman)
Tous nos contenus sur "Marianne Jean-Baptiste"