7 décembre 2019

Matt Dillon

portrait-matt-dillon
Nationalité : Américain

Métier : Acteur, Réalisateur

Dernier film : Proxima

Crédits photographiques : Pathé Distribution



PORTRAIT

C'est le 18 février 1964 à New Rochelle, près de New York, que naît Matt Dillon, deuxième d'une famille d'origine irlandaise composée de six enfants, dont le père était courtier en bourse et la mère femme au foyer. Le jeune Matt fait, comme tout le monde, ses débuts sur les planches de son école (dans le rôle de Benjamin Franklin !), avant d'être découvert par un chasseur de talents qui le repère dans le hall de son école alors qu'il séchait les cours de maths.

C'est ainsi que le gamin effronté, tout juste âgé de 14 ans, décroche le rôle principal de "Violences sur la ville", un polar de Jonathan Kaplan où il incarnait un jeune voyou. On le retrouve dans "Les Petites Chéries", de Roland F. Maxwell, mais c'est Francis Ford Coppola qui lui permet de s'imposer dans des rôles d'écorchés vifs à l'affiche de "Outsiders" et "Rusty James", en faisant le digne héritier des héros rebelles du cinéma américain des années 50, et l'une des valeurs montantes de Hollywood. Matt Dillon quitte évidemment l'école avant terme pour se consacrer à sa prometteuse carrière qui ne décolle hélas pas si rapidement que ça.

Il lui faudra en effet attendre le début des années 90 et son passage à l'âge adulte pour se retrouver tête d'affiche de "Drugstore Cowboy" et prouver enfin qu'il est capable d'autre chose que les rôles de beach-boys bronzés ou d'enfants terribles. Le film de Gus Van Sant, où il est un junkie prêt à tout pour s'approvisionner en drogue, est un électrochoc qui réveille les directeurs de casting : revoici Matt dans un thriller ("Un baiser avant de mourir"), des comédies romantique ("Singles", "Beautiful Girls"), une comédie d'humour noir ("Prête à Tout", dans le rôle ingrat du mari trompé de Nicole Kidman), un drame ("Le Saint de Manhattan")...

Dans "Grace of My Heart", il incarne un musicien qui se suicide avec la fin des glorieuses années 70, puis est un acteur play-boy (clin d'œil à son propre personnage ?) dans la comédie très gay "In & out". Au cœur de l'indescriptible entrelacs d'arnaques de "Sex Crimes", Matt Dillon trouve un troisième souffle en courant après Cameron Diaz dans le délirant "Mary à tout prix".

Fiancé un temps à la susnommée Cameron, Matt Dillon cherche au même moment à se lancer dans la réalisation, se faisant la main sur un épisode de la série carcérale "Oz" et en concrétisant en 2002 avec "City of Ghosts", tourné au Cambodge et en Thaïlande dont il tiendra le rôle principal.

Entre temps victime des machinations de Liv Tyler dans "Divine mais Dangereuse", on le retrouve ensuite aux prises malgré lui avec un groupe d'étrangers après avoir assisté à un accident de voiture dans "Crash", même spirale infernale dans la comédie dramatique "Employee of the Month," avant d'être beaucoup plus politiquement correct (quoi que) dans la comédie Disney, "La coccinelle revient", puis dans "Factotum", en sélection Un certain regard au Festival de Cannes, c'était en 2005, où il campait un écrivain alcoolique travaillant pour gagner son vin.

Ces dernières années, il a participé à "Blindés" aux côtés de Jean Reno ainsi qu'à "Takers" en 2012. Ont suivi notamment "Braquage à l'ancienne", "The House That Jack Built", de Lars Von Trier, et "Du miel plein la tête", réalisé par Til Schweiger. N'oublions pas, en parallèle, une grosse activité pour le petit écran avec, par exemple, "Waynard Pines".

Le 27 Novembre prochain, Matt Dillon sera à l'affiche du nouveau film d'Alice Winocour : "Proxima".

Sources consultées : dossier de presse du film)

affiche-film-proxima-1FILMOGRAPHIE
1979 - Violences sur la ville (Jonathan Kaplan)

1980 - Les Petites chéries (Ronald F. Maxwell)

1980 - My bodyguard (Tony Bill)

1981 - Le Challenger (David Fisher)

1982 - Tex (Tim Hunter)

1983 - Outsiders (Francis Ford Coppola, Susan E. Hinton)

1983 - Rusty James (Francis Ford Coppola)

1984 - Le Kid de la plage (Garry Marshall)

1985 - Rebel (Michael Jenkins)

1985 - Target (Arthur Penn)

1986 - Native son (Jerrold Freedman)

1987 - La Gagne (Harold Becker)

1988 - Kansas (David Stevens)

1989 - Bloodhounds of Broadway (Howard Brookner)

1989 - Drugstore Cowboy (Gus Van Sant)

1989 - Un Baiser avant de mourir (James Dearden)

1991 - In bed with Madonna (Alek Keshishian)

1991 - Women and men 2 : In love there are no rules (TV) (Walter Bernstein)

1992 - Malcolm X (Spike Lee)

1992 - Singles (Cameron Crowe)

1993 - Le Saint de Manhattan (Tim Hunter)

1993 - Mr. Wonderful (Anthony Minghella)

1994 - Golden gate (John Madden)

1995 - Frankie Starlight (Michael Lindsay-Hogg)

1995 - Prête à tout (Gus Van Sant)

1996 - Albino Alligator (Kevin Spacey)

1996 - Beautiful Girls (Ted Demme)

1996 - Grace of My Heart (Allison Anders)

1997 - In & Out (Frank Oz)

1997 - Pitch (Kenny Hotz & Spencer Rice)

1997 - Sex Crimes (John McNaughton)

1998 - Mary à tout prix (Peter Farrelly)

2001 - Divine mais Dangereuse (Harald Zwart)

2002 - City of Ghosts (Matt Dillon)

2002 - Deuces Wild (Scott Kalvert)

2004 - Collision (Paul Haggis)

2004 - L'Employé du Mois (Mitch Rouse)

2004 - La Coccinelle revient (Angela Robinson)

2005 - Factotum (Bent Hamer)

2005 - Loverboy (Kevin Bacon)

2006 - New York Cosmos (John Dower)

2006 - Toi et moi... et Duprée (Joe Russo)

2007 - Le Prix du Silence (Rod Lurie)

2009 - Blindés (Nimrod Antal)

2009 - Freaky Deaky (Charles Matthau)

2009 - Les 2 font la "père" (Walt Becker)

2009 - Tetro (Francis Ford Coppola)

2010 - Takers (John Luessenhop)

2013 - Imogene (Shari Springer Berman)

2013 - American Stories (Wayne Kramer)

2014 - The Art Of Steal (Jonathan Sobol)

2015 - Bad Country (Chris Brinker)

2016 - Braquage à l'Ancienne (Zach Braff)

2018 - The House That Jack Built (Lars Von Trier)

2019 - Du miel plein la tête (Til Schweiger)

2019 - Proxima (Alice Winocour)

Tous nos contenus sur "Matt Dillon"