Naomi Watts

Naomi Watts
Nationalité : AnglaiseMétier : ActriceDernier film : OppressionCrédits photographiques : Metropolitan FilmExport


Née le 28 septembre 1968 à Shoreham, en Angleterre, Naomi Watts est la fille de Peter Watts, qui fut l'un des organisateurs des tournées de concert des Pink Floyd dans les années 70. Après avoir passé une partie de son enfance en Grande-Bretagne, Naomi suit sa famille, partie s'installer en Australie. C'est là qu'elle s'initie à l'art dramatique en fréquentant de nombreuses écoles, dont The Actor's Center à Sydney.

A 18 ans, elle décroche son premier rôle dans For Love Alone, un drame romantique, et tourne cinq autres films (restés inédits chez nous) en Australie, dont une comédie ("Flirting") et un drame romantique ("Wide Sargasso Sea") sous la direction de John Duigan (metteur en scène de "Sirènes" et de "Molly", entre autres). On la retrouve ensuite aux Etats-Unis en 1993, dans "Panique sur Florida Beach", une comédie satirique plutôt méconnue et pourtant signée de la patte du papa des "Gremlins", Joe Dante. La revoilà ensuite en Jet Girl, la copine de "Tank girl", alias Lori Petty dans un ovni déjanté qui a peiné à décoller au box-office, puis dans "La courtisane", qui chauffa les boudoirs de la Venise du XVIème siècle.

Hormis quelques téléfilms et séries, dont "Sleepwalkers", inspirée du roman de Stephen King, Naomi Watts restait peu connue du grand public jusqu'à ce qu'arrive "Mulholland Drive". Plongée au cœur des univers troubles et parallèles chers à David Lynch, elle gravit le tapis rouge du festival de Cannes 2001, où le film obtient le Prix de la Mise en Scène, et récolte les lauriers de la presse américaine qui en faisait sa chouchoute pour les nominations aux Oscar (loupé !). Comme l'avait prédit sa grande copine Nicole Kidman, le début de notoriété entraîne un afflux de propositions. De casseroles aussi, comme cet "Ascenseur - niveau 2", remake américain d'un bonne série B, "L'ascenseur", commis par le même réalisateur, Dick Maas, visiblement en panne d'inspiration.

Le très grand public la découvre en 2001 tentant bravement de déjouer la malédiction d'une cassette vidéo dans "Le cercle - The ring", remake édulcoré du terrifiant "Ringu" du japonais Nakata. L'actrice a élargi alors son horizon, en enchaînant une comédie avec Brendan Blethyn ("Plots with a View"), une biopic épique consacrée à Ned Kelly, fameux hors-la-loi australien ("The Kelly Gang" avec Heath Ledger dans le rôle titre), mais aussi "Le divorce", chronique parisienne de James Ivory doté d'une distribution... internationale (Kate Hudson, Glenn Close, Thierry Lhermitte, Melvil Poupaud...).

Dans un registre autrement plus “indépendant”, elle est de la distribution de "21 grammes", collision de destins dont celui de cette mère à la vie qui s'effiloche, puis dans "The Assassination of Richard Nixon", où elle incarne l'épouse divorcée d'un cinglé (Sean Penn) dont la vie misérable, le sentiment d'avoir été poussé sur le bord de la route, va conduire à vouloir assassiner le Président des Etats-Unis.

Heureusement pour ses nerfs et pour les nôtres, elle va ensuite s'adonner à des films aux enjeux beaucoup plus light, dont "J'adore Huckabees", comédie surréaliste de David O. Russell, puis Ellie Parker, portrait d'une jeune femme militant pour le bonheur à Hollywood et apparaît dans la suite américaine intitulée "Le Cercle – The Ring 2", sous la direction de l'initiateur de la série de films japonais Hideo Nakata.

Devenue ensuite icône de cinéma en campant Ann Darrow, la blonde actrice se tortillant comme un ver au creux de la main d'un gorille haut comme un immeuble de dix étages, elle est l'actrice principale de "King Kong" sous la direction de Peter Jackson. Et ce n'est pas tout. Ont suivi "Stay", un drame de Marc Forster en petit amie d'un psy tente de prévenir du suicide un de ses jeunes patients et "The Painted Veil" à l'occasion duquel elle retrouvait John Curran. Mentionnons également l'excellent "Les Promesses de l'Ombre" mis en scène avec brio par David Cronenberg et "L'Enquête" avec Clive Owen.

Très active ces derniers temps, elle était à l'affiche de trois films lors de l'automne 2010 dont "Mother and Child", "Fair Game" et le Woody Allen de l'automne avec "Vous allez rencontrer un sombre et bel inconnu". Ont suivi "Dream House" de Jim Sheridan, "J. Edgar" de Clint Eastwood, "The Impossible" de Juan Antonio Bayona, "Perfect Mothers" et "Diana".

Il vous faut savoir que Naomi Watts a d'ores et déjà tourné 6 autres films dont "Birdman" réalisé par Alejandro González Iñárritu et dont la sortie a lieu ce 25 février 2015, ainsi que "While We're Young" qui sorti le 22 juillet dernier. Après "Demolition" de Jean-Marc Vallée et "Oppression", la comédienne est de retour dans "Outsider" ou la véritable histoire qui de Rocky Balboa...


(Sources consultées : dossier de presse du film). 
Filmographie :1986 - For Love Alone (Stephen Wallace)

1991 - Flirting (John Duigan)

1993 - Coupable ou Innocente (George Miller)

1993 - Panic sur Florida Beach (Joe Dante)

1993 - The Custodian (John Dingwall)

1995 - Tank Girl (Rachel Talalay)

1996 - Bermuda Triangle (TV) (Ian Toynton)

1996 - Les Enfants du Maïs 4 (Greg Spence)

1996 - Persons Unknown (George Hickenlooper)

1997 - Under the Lighthouse Dancing (Graeme Rattigan)

1998 - Babe, le cochon dans la ville (George Miller)

1998 - La Courtisane (Marshall Herskovitz)

1999 - Strange Planet (Emma-Kate Croghan)

2001 - L'Ascenseur (niveau 2) (Dick Maas)

2001 - Mulholland Drive (David Lynch)

2002 - L'Amour, six pieds sous terre (Nick Hurran)

2002 - Le Cercle - The Ring (Gore Verbinski)

2002 - Un mystérieux étranger (TV) (Randa Haines)

2002 - 21 Grammes (Alejandro Inárritu)

2002 - Le Divorce (James Ivory)

2003 - Ned Kelly (Gregor Jordan)

2004 - J'adore Huckabees (David O. Russell)

2004 - The assassination of Richard Nixon (Niels Mueller)

2004 - We Don't Live Here Anymore (John Curran)

2005 - Ellie Parker (Scott Coffey)

2005 - King Kong (Peter Jackson)

2004 - Le Cercle – The ring 2 (Hideo Nakata)

2005 - Stay (Marc Forster)

2006 - Inland Empire (David Lynch)

2006 - Le Voile des Illusions (John Curran)

2007 - Funny Games U.S. (Michael Haneke)

2007 - Les Promesses de l'Ombre (David Cronenberg)

2009 - L'Enquête (Tom Tykwer)

2008 - Mother & Child (Rodrigo Garcia)

2009 - Fair Game (Doug Liman)

2010 - Vous allez rencontrer un sombre et bel inconnu  (Woody Allen)

2011 - Dream House (Jim Sheridan)

2011 - J. Edgar (Clint Eastwood)

2011 - The Bleeder (Jeff Feuerzeig)

2012 - Need (Ryan Murphy & Luis Mandoki)

2012 - The Impossible (Juan Antonio Bayona)

2013 - Perfect Mothers (Anne Fontaine)

2013 - My Movie Project (Brett Ratner)

2013 - Queen of the Desert (Werner Herzog)

2013 - The Birds (Dennis Iliadis)

2014 - Diana (Oliver Hirschbiegel)

2015 - Birdman (Alejandro Gonzales Iñárritu)

2015 - While We're Young (Noah Baumbach)

2016 - Demolition (Jean-Marc Vallée)

2016 - Oppression (Farren Blackburn)

2017 - Outsider (Philippe Falardeau)
Tous nos contenus sur "Naomi Watts"