Richard T. Jones : Biographie

richard-t-jones
Nationalité : Américain
Métier : Acteur
Dernier film : Un héros ordinaire
Crédits photographiques : Koch Films
Portrait mis à jour le : 10 avril 2022


PORTRAIT

Acteur à la carrure imposante, Richard T. Jones a coutume d'incarner des personnages d'envergure sur le petit et le grand écran. Souvent cantonné aux rôles secondaires, il ajoute un cachet supplémentaire aux films d'action qui forment son genre de prédilection.

Né à Kobe, au Japon, Richard T. Jones grandit en Californie. Durant son enfance passée à Carson, petite ville du comté de Los Angeles, il a conscience de sa proximité avec les grands studios de cinéma, mais ne rêve pas encore d'une carrière sous les projecteurs. Pour l'heure, le jeune Richard est davantage préoccupé par le temps libre qu'il passe avec ses amis et par le sport. Élevé par une mère est analyste informatique, et un père joueur de baseball professionnel, il se distingue sur tous les tableaux à l'école et peut se prévaloir d'être aussi athlétique que cultivé.

À la fin du cycle secondaire, lorsqu'arrive le moment de choisir quelle orientation donner à son parcours, Richard T. Jones décide d'entamer des études de Droit, dans l'intention de devenir avocat. Toutefois, le cursus qu'il suit à l'Université de Tuskegee (Alabama) ne lui permet pas de s'épanouir et l'étudiant comprend qu'il s'est peut-être trompé de voie. Bousculant tous les plans qu'il s'était fixé, Richard quitte les bancs de la fac pour s'essayer au théâtre d'improvisation. Conforté dans cette vocation artistique jusque-là insoupçonnée, il révèle un talent prometteur.

En se produisant fréquemment devant un public qui réagit instantanément à ses prestations, l'aspirant comédien est à bonne école. Apprenant beaucoup de cette expérience 'de terrain', il gagne en aisance et commence à se sentir chez lui sur les planches. C'est au début des années 1990 qu'il fait ses premiers pas devant la caméra, en apparaissant dans la série "Le Rebelle" (1992), avant de décrocher, l'année suivante, son premier rôle au cinéma avec le biopic musical "Tina". Sa carrière est alors lancée.

Parmi ses projets majeurs dans la décennie 2000, on pourra citer "Brooklyn South", "The Wood", "Phone Game", "Collateral" et "Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor". On pourra aussi mentionner sa participation au film "Godzilla" en 2013. Quant aux fans de la série "Amy", ils le savent bien. Car son rôle le plus prégnant aura été celui de Bruce Van Exel, puisqu'il avait incarné ce personnage dans près de 140 épisodes.

Depuis, hormis quelques apparitions au cinéma (on pourra citer "Un héros ordinaire", mis en scène par Emilio Estevez), Richard T. Jones s'est principalement consacré au petit écran avec des apparitions récurrentes dans des séries telles que "Nikita", "Hawaii Five O", "Esprits criminels" et "The Rookie".

(Sources consultées : dossier de presse du film).

FILMOGRAPHIE

1993 - Black Rose of Harlem (Fred Gallo)

1994 - Opération Shakespeare (Penny Marshall)

1997 - Le collectionneur (Gary Fleder)

1997 - Event Horizon : Le vaisseau de l'au-delà (Paul W.S. Anderson)

1998 - Reactions en chaine (David Koepp)

1996 - Johns (Scott Silver)

1998 - Goodbye Lover (Roland Joffé)

2000 - Lockdown (John Luessenhop)

2000 - Auggie Rose (Matthew Tabak)

2002 - Phone Game (Joel Schumacher)

2004 - Collateral (Michael Mann)

2007 - Angles d'attaque (Pete Travis)

2011 - Crossfire (Brian A. Miller)

2011 - Super 8 (J.J. Abrams)

2013 - Godzilla (Edwards)

2015 - En cavale (Anne Fletcher)

2015 - Seul contre tous (Peter Landesman)

2017 - Chips (Dax Shepard)

2022 - Un héros ordinaire (Emilio Estevez)

Tous nos contenus sur "Richard T. Jones"